Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Absence de Metz sur la carte de France des universités : "une polémique politicienne"

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Alors que la polémique sur la fusion des universités de Lorraine refait surface, après la publication d'une carte sur laquelle l'université de Metz n’apparaît pas, le président de l'université de Lorraine fait le point et parle d'une "polémique politicienne".

Pierre Mutzenhardt condamné avec la plus grande fermeté les faits de racisme entre étudiants de sociologie à la faculté de Metz.
Pierre Mutzenhardt condamné avec la plus grande fermeté les faits de racisme entre étudiants de sociologie à la faculté de Metz. © Maxppp - PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN

Metz, France

À l'occasion de la conférence de rentrée de l'université de Lorraine, le président de l'université Pierre Mutzenhardt a réagit à la polémique sur la carte de France des universités. Cette carte, où Metz n’apparaît pas au contraire de Nancy, a relancé l'éternel débat autour de la fusion des universités des deux villes.

Je ne suis pas dupe. Je préfère qu'on parle de projets."

Pour Pierre Mutzenhardt, il s'agit donc d'une "polémique politicienne", à quelques mois des municipales. "Je ne suis pas dupe, ce qu'il s'est passé est _en lien avec les municipales_. Je préfère qu'on parle de projets plutôt qu'on fasse des polémiques autour de l'université" a expliqué le président de l'université de Lorraine.

La réaction de Pierre Mutzenhardt.

Certains redemandent le divorce entre Nancy et Metz

Certains ont profité de cette polémique pour demander de nouveau le divorce entre Nancy et Metz. Ces professeurs messins ne veulent plus être "sous la coupe de Nancy, qui prend toutes les décisions". "Nous n'avons plus la main sur l'écosystème d'invention, d'innovation et de recherche depuis la fusion" ajoute Eric Brangier, professeur d'ergonomie et de psychologie des organisations.  

15 000 étudiants messins cette année

Et si le président de l'université parle d'un oubli concernant l'absence de Metz, Nidhal Rezg, professeur et directeur d'un laboratoire, a lui expliqué que cette absence leur avait fait "beaucoup de mal".

Cette année environ 60 000 étudiants font leur rentrée sur l'un des campus de l'université de Lorraine. Ils sont 15 000 à Metz, un chiffre équivalent à l'année dernière. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu