Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Abstention aux régionales et départementales : "Le principe du tous pourris porte ses fruits"

-
Par , France Bleu Cotentin

Le taux d'abstention était de 67% ce dimanche dans la Manche pour le premier tour des élections départementales et régionales. Dans certaines communes, le chiffre est même au dessus. Exemple à Brix, au sud de Cherbourg, seuls 484 inscrits ont voté sur 1 796.

Le maire de Brix,  Pascal Lebruman, ne s'attend pas à voir plus de monde au second tour.
Le maire de Brix, Pascal Lebruman, ne s'attend pas à voir plus de monde au second tour. © Radio France - Raphaël Aubry

Jamais les manchois n'ont autant boudé les urnes. Le premier tour des élections départementales et régionales n'a pas fait déplacer les foules ce dimanche, avec un taux d'abstention de près de 67%. Dans certaines communes, il était encore plus haut. Moins d'un électeur sur trois s'est déplacé aux urnes à Brix, au sud de Cherbourg, soit 484 sur 1 796 inscrits (73% d'abstention)

"On en a ras-le-bol de la politique, ça ne m'étonne pas, commentait Freddy hier à la sortie de l'école. Je pense même que ça va continuer aux présidentielles. C'est ce que j'entends autour de moi." Des habitants qui assument leur choix. Ils ne sont pas difficiles à trouver dans le petit bourg. 

Pas assez d'informations sur le rôle des élus

C'est la première fois que Philippe ne participe pas à des élections. "Là je ne sais plus pour qui voter. Je suis vraiment déçu à chaque fois. On attend toujours quelque chose et rien n'avance", explique-t-il. Certains avouent également ne pas comprendre l'intérêt de ces élections. Il regrettent un manque d'informations durant la campagne sur les rôles précis des conseillers départementaux et régionaux. Avec l'agglomération, les municipalités, difficile aussi de s'y retrouver. "Comment ça se termine ? Et bien on laisse passer", pointe une commerçante.

Delphine regrette un manque d'informations sur les politiques départementales et régionales.
Delphine regrette un manque d'informations sur les politiques départementales et régionales. © Radio France - Raphaël Aubry

Dans son bureau, le maire de Brix analyse de son côté cette faible participation de façon globale. En 2015, lors des dernières élections, le taux d'abstention était de 53% pour les départementales. "Le désintérêt des citoyens pour la chose politique montre que le principe du tous pourris, véhiculé depuis des décennies, porte ses fruits, juge Pascal Lebruman. Le rôle de ces élus n'est pas d'un intérêt immédiat vis-à-vis des citoyens." 

Située à la périphérie de Cherbourg, aux abords de la RN13, la commune est également dite "dortoir", comme d'autres à proximité. "C'est vrai que Brix s'est développé autour d'une installation de citadins venus s'installer à la campagne et qui travaillent en ville. Mais je ne pense pas que l'on puisse expliquer cette abstention par cette population, au contraire souvent elle est plus politisée."

Un manque d'offres politiques ? 

Le maire qui regrette par ailleurs un manque d'offres politiques sur le canton de Valognes. Deux binômes se sont présentés au premier tour des élections départementales. Christèle Castelain et Jacques Coquelin (Divers droite) ont récolté 78.96% des voix devant le RN 21.04%, avec Elisa Delarocque et Bernard Perrouault. L'élu ne s'attend pas à voir grand monde non plus dimanche prochain, pour le second tour.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess