Politique DOSSIER : Les élections législatives avec France Bleu Saint-Étienne Loire

Législatives : le coup de gueule contre l'abstention de Roger-Marcel Roux, assesseur depuis 50 ans

Par Martin Cotta, France Bleu Saint-Étienne Loire lundi 19 juin 2017 à 9:17

Roger-Marcel dépouille et vote à chaque élection depuis 50 ans à Saint-Étienne
Roger-Marcel dépouille et vote à chaque élection depuis 50 ans à Saint-Étienne © Radio France - Martin Cotta

Roger-Marcel Roux, 77 ans dépouille dans son bureau de vote de Saint-Étienne depuis un demi-siècle. Dimanche soir, lors du second tour des élections législatives, ce militant gaulliste n'a pas vu grand monde devant l'urne. Cela l'a mis très en colère.

Roger-Marcel Roux n'en démord pas. Pour lui l'abstention historique de ces élections législatives est une "honte" pour la France. "Il faut voter, toujours voter. C'est notre devoir civique, c'est notre devoir de moralité" explique le monsieur. Roger-Marcel n'a pas manqué une élection depuis 1968. Sa première en tant qu'électeur. À l'époque, le Général de Gaulle venait de dissoudre l'Assemblée nationale. Des élections législatives anticipées avaient donc eu lieu.

"Des gens se sont battus pour le suffrage universel. Et vous vous saccagez ce qu'ont faits vos ancêtres. C'est une véritable honte" - Roger-Marcel Roux

Dimanche' soir, pour le second tour des législatives, la journée fut longue pour l'homme au costume marron. À chaque élection, lorsqu'il est assesseur, Roger-Marcel s'endimanche. Sa façon de s'habiller témoigne de la fierté qu'il a à participer à des scrutins. Dimanche soir, il n'a pas vu beaucoup de Ligériens voter. Un crève-cœur pour cet homme né en 1940.

"C'est une honte par rapport à la démocratie. Les abstentionnistes ne respectent pas leur devoir civique, ils s'en foutent. Et après certains vont se plaindre de ceux qui nous gouvernent mais ils ne votent pas. Ça me fait mal au cœur" ajoute Roger-Marcel avant de s'adresser directement aux abstentionnistes. "Des gens se sont battus pour le suffrage universel. Et vous vous saccagez ce qu'ont faits vos ancêtres. C'est une véritable honte" termine celui qui a connu la Seconde Guerre mondiale et la dictature.