Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

ACAL : les élus vont limiter leurs indemnités

dimanche 24 janvier 2016 à 19:22 Par Céline Rousseau, France Bleu Alsace, France Bleu Champagne-Ardenne, France Bleu Elsass, France Bleu Lorraine Nord, France Bleu Sud Lorraine et France Bleu

Le président de la région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine entend limiter les indemnités des conseillers régionaux. Il proposera officiellement ce lundi de les réduire de 20% par rapport au plafond maximal autorisé.

En Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine les élus devraient limiter leurs indemnités
En Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine les élus devraient limiter leurs indemnités © Maxppp

Strasbourg, France

France Bleu vous le dévoilait dès le 24 décembre, Philippe Richert l’a confirmé dans son discours d’investiture. Le président de la région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine entend limiter les indemnités des conseillers régionaux.

500 euros de moins que le plafond légal

Ce lundi, lors de la deuxième session plénière, il proposera officiellement de fixer ces indemnités 20% sous le taux maximum légal. La loi prévoit pour les régions de plus de 3 millions d'habitants qu'un conseiller régional peut gagner jusqu’à 2.661 euros bruts par mois, 5.512 euros pour le président.

Si les élus adoptent cette proposition, un conseiller régional de base touchera 2.128,82 euros brut par mois. Les 40 membres de la commission permanente toucheront davantage (2.341,70 euros), les 15 vice-présidents 2.980,35 euros. Le président lui se verra octroyer 4.409,70 euros d'indemnités.

Sanctions financières pour les absents

Par ailleurs, les montants de ces indemnités seront minorés en cas d’absence aux travaux en commission ou en séance. Jusqu'à moins 30% pour ceux qui sèchent les plénières et les réunions des commissions.