Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Adira : les départements alsaciens mis sur la touche

mardi 10 juillet 2018 à 17:40 Par Maud Czaja, France Bleu Alsace

La justice a tranché ce mardi. La participation financière des départements du Bas-Rhin et du Haut-Rhin à l'Adira, l'Agence de développement d'Alsace, est illégale. L'attractivité économique relève des compétences de la région.

Frédéric Bierry et Brigitte Klinkert à la tête des conseils départementaux alsaciens
Frédéric Bierry et Brigitte Klinkert à la tête des conseils départementaux alsaciens © Radio France - Guillaume Chhum

Les deux départements alsaciens n'ont plus la main sur l'Adira, l'Agence de développement d'Alsace, qui aide les entreprises à s'installer et se développer. 

Le tribunal administratif a rendu son jugement ce mardi : le développement économique est du ressort de la région et non plus des départements.  "On marche sur la tête dans notre pays, si encore on n'avait plus de chômeurs, si encore notre action n'était pas efficace, mais là je suis auditionné par des collaborateurs du Premier ministre parce que notre département est pilote en matière d'insertion à l'emploi et en parallèle il y a cette décision de justice excessive", regrette Frédéric Bierry à la tête de l'Adira et président du conseil départemental du Bas-Rhin. Il n'exclut pas de faire appel. L'Adira c'est un milliard d'euros d'investissement pour environ 3000 emplois créés ou conservés en Alsace en 2017.

Un dossier très politique

Derrière le contrôle de l'Adira, il y a un bras de fer politique entre les départements alsaciens et la région Grand Est sur les compétences économiques. Les départements espèrent en récupérer en portant un projet de nouvelle collectivité alsacienne. Le préfet de région Jean-Luc Marx a rendu sa copie en juin dernier au gouvernement mais pour l'instant rien n'a filtré.