Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Adrien Quatennens (LFI) : "Je ne suis pas là pour faire plaisir à Emmanuel Macron"

-
Par , France Bleu Nord

Le texte sur la réforme des retraites arrive en séance plénière à l'Assemblée Nationale ce lundi 17 février 2020. Plus de 40 000 amendements ont été déposés dont la moitié par la France Insoumise. Invité de France Bleu Nord, le député de Lille Adrien Quatennens s'en explique.

Adrien Quatennens, député La France Insoumise du Nord
Adrien Quatennens, député La France Insoumise du Nord - © MaxPPP / Radio France

"Ce que nous faisons, nous le faisons au nom de celles et ceux qui, depuis plus de soixante-dix jours se mobilisent contre ce projet de réforme". C'est ainsi que le député LFI de la première circonscription du Nord justifie le dépôt par son parti de plus de 20 000 amendements. Une " grève du zèle parlementaire" assumée donc par l'élu de la France Insoumise.  Adrien Quatennens rappelle que la loi telle qu'elle est prévue contrevient aux engagements du candidat Emmanuel Macron de ne pas toucher au montant des pensions, ni à l'âge de la retraite.

Pour le député nordiste, "une fois éliminés les éléments de langage, il ne reste qu'une chose dans ce projet de loi, c'est faire en sorte que les Français travaillent toujours plus longtemps."

"Le fait que le texte arrive à l'Assemblée Nationale ne présage absolument pas de l'épilogue"

Adrien Quatennens fait un parallèle entre Emmanuel Macron et Jacques Chirac dans les rues de Jérusalem, estimant que le Président de la République pourrait poursuivre sur le volet social et reculer comme l'avait fait son prédécesseur sur le CPE.

La France Insoumise a des propositions à faire sur cette réforme. "Pour financer la retraite à 60 ans, poursuit Adrien Quatennens, il faut seulement consacrer aux retraites deux petits points de la richesse nationale de plus d'ici à 2040." 

Le débat débute ce lundi à 16h à l'Assemblée Nationale. Pour l'heure, quinze jours de débats sont prévus. 

Adrien Quatennens, député LFI du Nord

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu