Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Aéroport de Notre-Dame-des-Landes : le tweet cinglant de Philippe Grosvalet à Ségolène Royal

lundi 9 novembre 2015 à 18:17 Par Aurore Jarnoux, France Bleu Loire Océan

" Un ministre, ça ferme sa G... ou ça démissionne" : c'est le tweet corrosif envoyé ce lundi par Philippe Grosvalet, le président du conseil départemental de Loire-Atlantique, à Ségolène Royal. Il dénonce l'hostilité de la ministre de l’Écologie au sujet de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

Ségolène Royal très critiquée par certains élus de Loire-Atlantique
Ségolène Royal très critiquée par certains élus de Loire-Atlantique © Maxppp

Loire-Atlantique, France

Philippe Grosvalet persiste et signe. Le président socialiste du conseil départemental de Loire-Atlantique revendique son tweet adressé à Ségolène Royal ce lundi après-midi. " J'ai simplement repris la célèbre phrase de Jean-Pierre Chevènement qui dit qu'un ministre, ça ferme sa gueule ou ça démissionne ", se justifie Philippe Grosvalet. Ce tweet fait en effet référence à cette célèbre phrase prononcée en 1983 par Jean-Pierre Chevènement après sa démission de son poste de ministre.

Philippe Grosvalet, favorable au projet d'aéroport, réagit aux propos tenus par Ségolène Royal il y a quelques jours, suite à l'annonce par le gouvernement de la reprise des travaux à Notre-Dame-des-Landes. La ministre a toujours été hostile à ce projet et désormais, elle propose un plan B : un terminal TGV à la gare de Nantes avec des liaisons directes vers l'aéroport parisien de Roissy. 

Pour le président du conseil départemental de Loire-Atlantique, " il y a un moment où il faut dire les choses. Un ministre de la République ne peut pas remettre en cause  un projet soutenu par le Président de la République et le Premier ministre ". 

" Madame Royal ne connaît pas ce dossier " Philippe Grosvalet

Les propos tenus par Ségolène Royal dimanche sur France 3 n'ont pas rassuré ses détracteurs. Bien au contraire. La ministre a dit vouloir remettre les gens autour de la table sur le dossier Notre-Dame-des-Landes et en faire un " modèle de bonne gouvernance ".

Le groupe des élus communistes à la région Pays de la Loire est immédiatement monté au créneau. " Une ministre qui foule ainsi au pied les règles élémentaires de la démocratie n’a pas sa place dans un gouvernement, quel qu’il soit ", écrivent les élus régionaux du PC, favorables eux aussi au projet d'aéroport.

Ségolène Royal n'a, pour l'instant, pas réagi à ces propos.