Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Aéroport de Roissy : Valérie Pécresse demande l'arrêt du projet de terminal 4

-
Par , France Bleu Paris

La présidente de la région Île-de-France estime, dans une tribune publiée par La Parisien dimanche 2 août, qu'il faut "prendre le temps de repenser le monde aérien de demain".

A l'aéroport de Roissy - Charles de Gaulle (illustration)
A l'aéroport de Roissy - Charles de Gaulle (illustration) © Radio France - Rémi Brancato

"Pourquoi le projet du terminal 4 de Roissy doit être stoppé" : c'est le titre d'une tribune de Valérie Pécresse publiée par Le Parisien, dimanche 2 août. Dans ce texte, la présidente (ex-LR) de la région Île-de-France demande à l'Etat et au groupe Aéroports de Paris d'arrêter ce projet. "S'il ne doit pas être le seul à agir, le transport aérien ne peut s'exonérer d'une action plus résolue face à ces grands défis" que sont la crise du coronavirus et la transformation écologique, écrit Valérie Pécresse. 

Un transport aérien conciliant compétitivité et respect de l'environnement

"Le projet de T4 a fait l'objet récemment d'un avis critique de l'autorité environnementale chargée de l'examiner", soulève la présidente de la région, qui enfonce le plus : "Plus encore, la pandémie due au coronavirus remet en cause l'utilité même du projet." Le projet de T4 doit coûter 7 milliards d'euros et transporter 40 millions de passagers en plus au-delà de 2030. "Comment imaginer un débat public éclairé alors que le trafic aérien est totalement effondré pour plusieurs années, ce qui soulève des incertitudes sur l'avenir du secteur ? Comment susciter des échanges apaisés alors que l'avion est devenu un symbole de controverse écologique ?", écrit Valérie Pécresse. 

"J'appelle aujourd'hui l'Etat et ADP à arrêter ce projet du T4 pour prendre le temps de repenser le monde aérien de demain", demande donc la présidente de région, pour qu'il il n'est pour autant pas question de "prôner la décroissance et d'abandonner toute ambition pour Roissy".  Elle estime que la période de crise actuelle doit permettre de réunir tous les acteurs du projet "afin d'établir la feuille de route d'un transport aérien conciliant compétitivité et respect de l'environnement". Elle assure que "toutes les pistes doivent être étudiées".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess