Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Affaire Benalla : "Il faudra sans doute retravailler le rapport" selon Jean-Pierre Sueur, sénateur PS du Loiret

-
Par , France Bleu Orléans, France Bleu

L'ancien collaborateur d'Emmanuel Macron a affirmé sous serment qu'il avait laissé ses deux passeports diplomatiques dans son bureau à l'Elysée. Mais d'après Mediapart, il a utilisé ces documents lors de voyages d'affaires privés. Une affaire que suit le sénateur PS du Loiret Jean-Pierre Sueur.

Jean-Pierre Sueur, rapporteur de la commission d’enquête du Sénat
Jean-Pierre Sueur, rapporteur de la commission d’enquête du Sénat © Maxppp - Yoan Valat

Loiret, France

Dans l'affaire Benalla, la polémique sur les passeports diplomatiques s'envenime. C'est une polémique que le sénateur socialiste du Loiret Jean-Pierre Sueur suit de très près ! Il est l'un des rapporteurs de la commission d’enquête du Sénat qui vise l'ancien collaborateur d'Emmanuel Macron. Alexandre Benalla a continué de voyager grâce à des passeports diplomatiques, malgré sa mise à pied liée aux violences du 1er Mai. Les passeports auraient même été délivrés trois semaines après ses dérapages selon le site d'investigation Mediapart.

Ce que répondait Alexandre Benalla devant la commission d'enquête du Sénat

"Est-ce qu'ils ont été rendus ? Ils sont au bureau que j'occupais à l'Elysée. Donc je pense que l'Elysée a dû s'en occuper." Voilà ce qu'avait répondu Alexandre Benalla, le 19 septembre dernier, au sujet de ses deux passeports diplomatiques lors de son audition devant la commission d'enquête du Sénat. Mais Alexandre Benalla a continué de voyager grâce à ces documents, malgré sa mise à pied liée aux violences du 1er Mai. Les passeports auraient même été délivrés trois semaines après ses dérapages selon le site d'investigation Mediapart.

Le sénateur du Loiret Jean-Pierre Sueur attend des réponses

"Y-a-t-il eu un mensonge sous serment ?" C'est la question que se pose Jean-Pierre Sueur. Si c'est le cas, "c'est grave" estime le sénateur du Loiret - qui ne souhaite toutefois pas s'exprimer au micro. "Devoir de réserve" explique-t-il. Malgré tout, le sénateur du Loiret attend des réponses : "Soit Benalla a menti, soit quelqu'un lui a redonné des passeports," s'interroge Jean-Pierre Sueur. Alors que le Quai d'Orsay, le 13 juillet, lors de son licenciement, lui avait demandé de les rendre. 

Un mensonge devant une commission d'enquête parlementaire, cela peut aller jusqu'à cinq ans de prison et 75.000 euros d'amende. Pour le moment, Jean-Pierre Sueur se contente d'expliquer que si tout cela est avéré, "il faudra retravailler le rapport, peut-être même faire d'autres auditions ... " Durant tout l'été, la commission a reçu une trentaine de personnes, pour 50 heures d'enregistrement. Jean-Pierre Sueur rappelle que "rien n'est facile dans cette affaire sensible." Et qu'il a décidé avec ses deux collègues Philippe Bas et Muriel Jourda de ne pas en dire davantage.

Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, va saisir le procureur de la République. C'est ce qu'a annoncé ce vendredi 28 décembre son ministère.

Choix de la station

France Bleu