Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Affaire Benalla : pour Franck Louvrier, "le président doit s'exprimer devant les parlementaires et devant les Français"

mercredi 25 juillet 2018 à 17:52 Par Antoine Denéchère, France Bleu Loire Océan

Franck Louvrier a dirigé la communication de l'Elysée lors du quinquennat de Nicolas Sarkozy. Pour le conseiller régional Les Républicains des Pays-de-la-Loire, le président Macron "doit s'exprimer devant la représentation nationale et devant les Français."

Franck Louvrier, lors de la campagne des législatives 2017
Franck Louvrier, lors de la campagne des législatives 2017 © Maxppp -

La Baule, France

C'est la première fois que Franck Louvrier s'exprime depuis le début de l'affaire Alexandre Benalla, du nom de ce "conseiller sécurité" de l'Elysée filmé en train de frapper un manifestant à terre le 1er mai à Paris. Pour l'ancien directeur de la communication de l'Elysée sous Nicolas Sarkozy, "c'est un communication de crise qui est devenue une crise de communication (...), l'Elysée s'est retrouvé dos au mur et n'a plus la maîtrise des horloges comme on dit, devant démentir plutôt qu'agir. On a laissé place au feuilletonnage de cette affaire qui est devenue une affaire d'Etat."

C'est au président de s'expliquer" 

Résultat, selon le conseiller régional LR des Pays-de-la-Loire, "même si ses différents collaborateurs s'expriment devant les commissions d'enquête de l'Assemblée et du Sénat, on attend la parole du chef de l'Etat qui est celui qui compose l'équipe qui l'entoure." Et Franck Louvrier, qui travaille aujourd'hui auprès du maire de Nice Christian Estrosi, donne une petite leçon à l'équipe de communication de l'Elysée :  "en communication, c'est comme en droit, il y a un parallélisme des formes : l'endroit d'où vient le problème doit être réglé par cet endroit là. Et là, on le sait très bien, c'est [la nomination d'Alexandre Benalla au cabinet de l'Elysée] une décision présidentielle, à partir de ce moment-là, c'est au président de s'expliquer."

Parler devant les Français

Pour Franck Louvrier, Emmanuel Macron doit "s'exprimer devant une commission parlementaire qui n'est ni une juridiction ni une autorité administrative, donc qui ne pose donc pas de problème en terme de séparation des pouvoirs". Le conseiller municipal de La Baule ajoute, avec une pointe d'ironie, que cela correspond au souhait exprimé par le président lui-même début juillet devant le Congrès réuni à Versailles, de répondre, une fois par an, aux questions des parlementaires. Mais le communicant va plus loin : "les Français attendent que ce soit le chef de l'Etat, parce qu'il y a une vraie présidentialisation aujourd'hui, qui rende compte d'une telle situation". Pour Franck Louvrier, Emmanuel Macron devrait donc prendre la parole devant les français, via une interview avec un journaliste