Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Les défis nationaux seront encore plus importants" à Paris : Agnès Buzyn candidate LREM aux municipales

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Invitée de France Bleu Paris ce lundi 15 juin, Agnès Buzyn présente un "programme renouvelé", avec trois axes prioritaires dont la transformation écologique. La candidate LREM revient aussi sur son départ controversé du ministère de la Santé en février 2020 assurant n'avoir "lâché personne."

Agnès Buzyn, candidate LREM aux municipales à Paris, invitée de France Bleu Paris ce lundi 15 juin 2020
Agnès Buzyn, candidate LREM aux municipales à Paris, invitée de France Bleu Paris ce lundi 15 juin 2020 © Radio France - Jeanne Daucé

A moins de deux semaines du second tour des municipales, le 28 juin 2020, la candidate La République en Marche (LREM) à la mairie de Paris, Agnès Buzyn, était l'invitée de France Bleu Paris ce lundi 15 juin. 

Après quasiment trois mois de mise en retrait, Agnès Buzyn dit aller "bien" : "_J'ai fait beaucoup évoluer mon programme_, les défis nationaux vont être encore plus importants au niveau parisien", citant notamment le cas des commerces et restaurants en difficulté avec la crise sanitaire. 

"Organiser la vie des familles" à Paris

La candidate LREM à la mairie de Paris met en avant les "incertitudes autour de l'avenir : je crains que _Paris ne se désertifie avec des familles qui ont découvert la vie en province_, avec le télétravail, (...) moins de promiscuité. (Avant l'épidémie, ndlr), 10.000 personnes quittaient Paris chaque année : cela risque de s'accélérer, l'enjeu est d'organiser la vie des familles (...), avec des écoles adaptées, refaire les sanitaires. Et relancer l'économie par un plan Marshall."

L'enjeu est d'organiser la vie des familles, avec des écoles adaptées et relancer l'économie par un plan Marshall - Agnès Buzyn, candidate LREM à la mairie de Paris

Agnès Buzyn est revenue sur l'accueil des enfants à l'école, qui a été "compliqué" ces dernières semaines :  "Cet accueil a été rendu compliqué faute de personnel présent, notamment pour l'accueil minimal. La mairie de Paris n'a pas souhaité mobiliser assez d'agents, notamment pour accueillir enfants : _30 % de classes sont restées vides_, un accueil sensiblement inférieur aux recommandations du ministère de l'éducation. C'est un vrai casse-tête pour les familles, affirme la candidate LREM, car cet accueil ne permet pas un retour au travail", évoquant notamment le cas de femmes célibataires qui ont dû rester en chômage partiel faute de pouvoir remettre leurs enfants en classe.

Agnès Buzyn évoque par ailleurs, si elle élue, la mise en place d'un "grand plan de tutorat durant l'été", sur la base des "vacances apprenantes" du gouvernement, "pour que les enfants repartent en cours avec un certain rythme".

Élargir l'amplitude horaire des commerces pour éviter les heures de pointe

Agnès Buzyn se dit par ailleurs en faveur du maintien de la distanciation physique dans les transports. Pour éviter de trop encombrer les rames, la candidate LREM à la mairie de Paris propose, si elle est élue, "_un élargissement de l'amplitude horaire des commerces pendant un an_, pour éviter les heures de pointe, décaler les horaires des salariés et permettre la distanciation physique nécessaire dans les transports. Elle permet aussi à la jeunesse d'avoir des horaires de travail en plus de leurs études, trouver du travail. C'est un enjeu économie, social et sanitaire".

Un programme "renouvelé" en trois axes

A deux semaines du second tour, trois mois après le premier tour des municipales, une "autre campagne s'ouvre, estime Agnès Buzyn. Le programme renouvelé avec trois axes prioritaires : la relance économique, la protection sociale et la transformation écologique".

Pour Agnès Buzyn, qui avait fait 17 % au premier tour, sept points derrière la maire PS sortante Anne Hidalgo, elle représente "une alternance crédible. On est les seuls à pouvoir amplifier le programme présidentiel sans être en opposition, ça n'aide pas pour une reprise économique. Rachida Dati et Anne Hidalgo (ses deux concurrentes, ndlr) consolident les oppositions vis-à-vis du gouvernement. Notre action sera la plus efficace car on pourra s'emparer des mesures gouvernementales."

"Je n'ai lâché personne", affirme Agnès Buzyn, trois mois après son départ du ministère de la Santé

Interrogée au sujet de son départ très controversé du ministère de la Santé, à la mi-mars, Agnès Buzyn assure qu'elle n'a pas quitté le navire : "_Je n'ai lâché personne_, je me suis engagée dans une élection municipale dans la plus belle ville du monde, dans une ville où je suis née, où j'ai travaillé et vécu. Il n'y avait pas d'épidémie de coronavirus quand j'ai quitté le ministère (...) : j'ai été très vigilante, j'ai anticipé le risque que cette épidémie arrive en Europe", la candidate LREM à la mairie de Paris, mentionnant avoir préparé les services du ministère pour l'arrivée d'Olivier Véran. 

J'ai une envie profonde d'avoir un engagement local dans la ville où j'ai toujours vécu - Agnès Buzyn, candidate LREM à la mairie de Paris 

Agnès Buzyn assure par ailleurs qu'elle siégera comme conseillère de Paris si elle s'incline aux municipales.

La candidate LREM précise enfin que faire campagne ne lui fait pas peur, elle qui avait déclaré avant le premier tour craindre de faire campagne avec le coronavirus : "Nous avions plusieurs raisons d'être anxieux (au premier tour, ndlr), nous avions moins de connaissances sur le virus qu'aujourd'hui. Maintenant, l'épidémie est sous contrôle, le déconfinement est acté : _il faut se remettre à vivre normalement_."

Agnès Buzyn, candidate LREM à la mairie de Paris, invitée de France Bleu Paris ce lundi 15 juin 2020

Choix de la station

À venir dansDanssecondess