Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Agressions sexuelles : "la parole des femmes, c'est politique" pour l'élue LR Anne Beauchef

-
Par , France Bleu Maine
Sarthe, France

La conseillère régionale LR Anne Beauchef, invitée de France Bleu Maine mercredi, est revenue sur la libération de la parole des femmes face aux agressions sexuelles. La responsable de Force Républicaine en Sarthe, elle-même victime d'une agression, encourage les femmes à porter plainte.

La conseillère régionale LR Anne Beauchef, référente du mouvement Force Républicaine en Sarthe
La conseillère régionale LR Anne Beauchef, référente du mouvement Force Républicaine en Sarthe © Radio France -

Quand on invite la responsable de Force Républicaine, l'ancien mouvement de François Fillon, on s'attend à ce qu'elle revienne sur la défaite de son candidat à l'élection présidentielle. Mais ce qui a réellement marqué Anne Beauchef en 2017, c'est la libération de la parole des femmes contre les agressions sexuelles. La conseillère régionale a elle-même été agressée il y a quelques années et a porté plainte. Elle encourage toutes les femmes victimes à le faire.

"Moi aussi j'ai porté plainte"

Le mouvement #MeToo, l'affaire Harvey Weinstein ont permis aux femmes victimes de violences sexuelles de prendre la parole en 2017. C'est ce que retient Anne Beauchef. "C'est politique aussi" commente la femme politique. "Ca permet de se dire 'on est pas seules'. De se dire 'on est vraiment victime', 'ma parole a du poids'". Le sujet touche particulièrement l'élue qui a été agressée elle-même. 

Une des premières questions qu'on m'a posées lorsque je suis allée à la gendarmerie, c'était la manière dont j'étais habillée. Ça vous renvoie quand même à quelque chose d'assez terrible. C'est-à-dire : "est-ce que j'ai mérité ce qui m'est arrivé ?"

Elle a porté plainte et a été indemnisée. "Et pour toutes ces raisons-là, j'ai envie d'encourager les victimes à en parler et à aller porter plainte. Voilà aussi pourquoi en tant que femme politique j'ai envie de m'investir sur ce sujet. Parler aussi des violences faites aux femmes en milieu rural, parce que la parole a du mal à se libérer. Des actions vont d'ailleurs avoir lieu via la Préfecture dans les semaines qui viennent". 

Anne Beauchef, conseillère régionale LR

D'autres élues sarthoises mobilisées

Au Mans, l'élue EELV Elen Debost a elle aussi porté plainte. Avec huit autres femmes, elle accuse le député Denis Beaupin de harcèlement sexuel. Une plainte classée sans suite car prescrite. Elen Debost qui a raconté sur France Bleu Maine la difficulté des victimes d'être entendues.

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

A LIRE AUSSI - Un psychiatre sarthois suspendu trois mois pour des gestes déplacés sur une de ses patientes 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess