Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Alain Finkielkraut et les "non-souchiens" : des élus de Seine-Saint-Denis dénoncent des propos "gravissimes"

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu
Seine-Saint-Denis, France

Plusieurs élus de Seine-Saint-Denis signent ce mercredi une tribune pour dénoncer les propos tenus par plusieurs personnalités dont Alain Finkilekraut qui dénonçaient l'absence supposée des habitants du 93 lors de l'hommage populaire à Johnny Hallyday le week-end-dernier.

Un portrait géant de Johnny à la Madeleine.
Un portrait géant de Johnny à la Madeleine. © Radio France - Léo Rozé

Les propos du philosophe Alain Finkielkraut au sujet de l'hommage populaire à Johnny Hallyday, samedi dernier à Paris, n'en finissent plus de faire réagir. Dimanche sur la radio RCJ, il dénonçait l'absence de "non-souchiens", lors de cet hommage, saluant la présence du "petit peuple blanc descendu dans la rue". Dans la foulée, l'ancien ministre (LR) Dominique Bussereau estimait lundi sur Sud Radio qu'il n'avait "pas vu le peuple de Seine-Saint-Denis" dans la rue. "C'est vrai que les banlieues n'y étaient pas" a commenté pour sa part Laurent Joffrin, directeur du journal Libération dans un reportage de France 2 (à partir de 1'45").

Une tribune publiée sur le Bondy Blog

Ces trois sorties ont passablement agacé des élus de Seine-Saint-Denis. 28 élus dont 20 du 93 signent ce mercredi une tribune publiée par le Bondy Blog intitulée "Messieurs Finkielkraut, Bussereau, Joffrin, vous savez ce qu’elle vous dit la Seine-Saint-Denis ?". Ils dénoncent les propos "gravissimes" des trois personnalités qui "essentialisent" selon eux, les habitants du département.

"Des propos racistes" pour un adjoint au maire de Saint-Denis

C'est une tribune "coup de gueule pour éveiller les consciences" explique au micro de France Bleu Paris Bally Bagayoko, adjoint au maire (PCF) de Saint-Denis. "Considérer qu'il y aurait une police des souches ethniques, des souches qui consistent à identifier des populations plus blanches que d'autres, plus français que d'autres, c'est un non sens total" adjoute-t-il, dénonçant des "propos racistes" tenus par de "soit disant intellectuels".

"C'est une tribune coup de gueule" dit Bally Bagayoko

"Nous sommes dans un monde de plus en plus métissé et la synthèse de ce monde se trouve dans les quartiers populaires" estime l'élu.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess