Politique

Alain Juppé accepte d'installer le rugby au stade Chaban-Delmas

France Bleu Gironde mardi 11 mars 2014 à 10:44

Alain Juppé accepte d'installer le rugby au stade Chaban-Delmas

D'abord très rétif à l'idée de maintenir le rugby au stade Chaban-Delmas, le maire de Bordeaux souhaite désormais que l'UBB continue à l'avenir d'y jouer certains matchs. "L'UBB pourrait jouer en alternance les matchs "classiques" sur ce Chaban rénové et les grands matchs au Grand stade", précise Alain Juppé ce mardi sur France Bleu Gironde.

Alain Juppé a changé d'avis sur l'avenir du stade Chaban-Delmas. Invité de France Bleu Gironde ce mardi matin, le maire de Bordeaux candidat à sa réélection explique son changement de position.

"J'écoute, je vois un peu les attentes des uns et des autres (...). Et je me rends compte qu'il serait sans doute possible de conserver à Lescure - appelons ce site ainsi - un stade de 15 à 20.000 places en réaménageant le reste du site pour l'ouvrir sur le quartier. L'UBB pourrait jouer en alternance les matchs "classiques" sur ce Chaban rénové et les grands matchs au Grand stade parce que ça lui rapportera beaucoup de recettes. L'UBB est capable de faire 35.000 personnes ".

> voir la vidéo ci-dessus à partir de 19'20

Depuis le début de la campagne, l'avenir du stade Chaban-Delmas, qui cessera en 2015 - 2016 d'être le stade des Girondins de Bordeaux, amenés à occuper le nouveau stade en construction à Bordeaux-Lac, est l'objet de vives passes d'armes entre Alain Juppé et son challenger socialiste Vincent Feltesse.

 

Dans un premier temps, Alain Juppé avait évoqué une requalification du stade Chaban-Delmas, inspirée de la métamorphose de Highbury, l’ancien stade d’Arsenal à Londres, dont les tribunes ont par exemple été transformées en logements de standing. Il avait aussi émis l'idée que le rugby se joue à Bègles et au nouveau stade, estimant que la ville de Bordeaux n'a pas les moyens d'entretenir deux stades.

De son côté, le président de l'UBB, Laurent Marti, avait plaidé pour que l'UBB évolue à Bordeaux, en précisant que le club n'a pas les moyens de payer les frais de location du nouveau stade de façon régulière.

Depuis le début de la campagne, Vincent Feltesse, candidat socialiste à la mairie de Bordeaux, s'est de son côté dit favorable à ce que l'UBB reste à Chaban-Delmas. Le candidat PS aux municipales a même fait distribuer des flyers avant UBB - Clermont, début mars, expliquant que le stade doit être occupé à temps plein par l'Union Bordeaux-Bègles.

Noël Mamère : "regarder cela de manière sérieuse"

L'annonce du maire de Bordeaux, favori pour la réélection, a fait réagir le député-maire de Bègles Noël Mamère. Défenseur d'une rénovation du stade André Moga à Bègles pour le porter à 18.000 places, Noël Mamère évoque des "déclarations à géométrie variable" qu'il place sur le compte de la campagne électorale en cours.

"J'ai dit qu'il faut exclure le stade Chaban-Delmas et la question du rugby de la campagne électorale et regarder cela après les élections sur la base d'études sérieuses. Il faut choisir la solution la plus performante sportivement, économiquement et pour l'aménagement du territoire."

Noël Mamère : "Il faudra regarder la question de manière sérieuse après les élections."

Noël Mamère compte depuis un moment sur la Communauté Urbaine de Bordeaux pour financer son projet d'aménagement du stade André Moga. Il a également réussi à intégrer le stade béglais dans le périmètre du grand projet urbain Euratlantique.