Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Alain Juppé annonce sa candidature à la primaire de l'UMP pour la présidentielle 2017

mercredi 20 août 2014 à 8:38 France Bleu

L'ancien Premier ministre et membre de la direction de l'UMP a officialisé sur son blog, ce mercredi matin, sa candidature à une éventuelle primaire organisée en vue de la prochaine élection présidentielle.

Alain Juppé, maire de Bordeaux. (archives)
Alain Juppé, maire de Bordeaux. (archives) © Maxppp

"J'ai décidé d'être candidat, le moment venu, aux primaires de l'avenir " : ce mercredi matin sur son blog, le maire de Bordeaux Alain Juppé a fait part de ses ambitions présidentielles. Court-circuitant le débat sur la nécessité d'organiser une primaire à l'UMP en vue de la présidentielle 2017, l'ancien Premier ministre a annoncé officiellement sa candidature à ces primaires dont "le bon sens voudrait qu'elles aient lieu au printemps 2016 ", explique-t-il.

LIRE AUSSI > L'éclairage de France Bleu Gironde sur la candidature d'Alain Juppé

Actuellement membre du triumvirat qui dirige l'UMP, aux côtés de François Fillon et Jean-Pierre Raffarin, Alain Juppé détaille les raisons de sa candidature dans une longue tribune. Il y évoque le besoin de "savoir répondre de manière convaincante aux questions qui hantent les Français ". "On aura compris que j'ai envie de participer à cette belle construction ", ajoute-t-il. Il y fustige également la politique menée actuellement par François Hollande : "Trop d'engagements répétés n'ont pas été tenus, telles l'inversion de la courbe du chômage ou la reprise de la croissance ". 

Pour autant, l'organisation d'une primaire à l'UMP n'est pas encore une chose acquise : le parti est encore divisé entre ceux qui demandent que ce scrutin interne ait lieu – ce qui serait une première à droite, et ceux qui espèrent un retour de Nicolas Sarkozy, qu'ils considèreraient alors comme "candidat naturel " . Alain Juppé, favorable depuis plusieurs semaines à une primaire, et déjà candidat à demi-mot depuis fin juin, avance donc un pion de plus sur l'échiquier.

Les présidentiables à l'UMP - Aucun(e)
Les présidentiables à l'UMP

Mots-clés :

Par :