Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Alain Juppé critique la fonction publique territoriale

mardi 3 novembre 2015 à 7:10 Par Aurélie Bambuck, France Bleu Gironde

Alain Juppé estime que le statut de fonctionnaire territorial est trop rigide. Il faudrait, selon le maire de Bordeaux, que les nouveaux entrants soient soumis au droit privé. Une nouvelle remise en cause du statut de fonctionnaire après celle du ministre de l'économie Emmanuel Macron.

Alain Juppé
Alain Juppé © Radio France

 Il faut assouplir le statut des fonctionnaires territoriaux , c'est ce que propose Alain Juppé. Le maire de Bordeaux ne veut plus des rigidités de ce statut. Des rigidités qui "_accroissent le coût du service et dégradent la qualité" _dit Alain Juppé dans un entretien accordé à la gazette des communes.

Le candidat à la primaire des Républicains estime qu'il est normal que les fonctionnaires soient protégés contre les pressions et disposent d'un statut, comme les militaires, les policiers, les magistrats, les enseignants. Mais les nouveaux arrivants devraient être soumis au droit privé, comme l'a fait l'ancien premier ministre avec France Telecom. Le maire de Bordeaux cite également sa gestion de la métropole en exemple: ma politique est zéro embauche, on fait avec les agents transférés des communes dit Alain Juppé qui trouve la gauche dispendieuse dans sa gestion des effectifs publiques. On y embauche beaucoup selon lui.

Le statut des fonctionnaires de nouveau remis en question. Avant Alain Juppé c'est le ministre de l'économie, Emmanuel Macron qui avait susciter la polémique en considérant que le statut des fonctionnaires n'était plus justifiable dans le monde actuel