Politique

Alain Juppé en Corrèze a été adoubé en Chiraquie

Par Philippe Graziani, France Bleu Limousin samedi 5 novembre 2016 à 22:57

Alain Juppé à la maison d'Hestia avec Claude Chirac
Alain Juppé à la maison d'Hestia avec Claude Chirac © Radio France - Philippe Graziani

Alain Juppé est en Corrèze ce week-end. Le candidat à la primaire de la droite a visité samedi la maison d'Hestia à Saint-Setiers. Puis il a tenu un meeting à Egletons devant plusieurs centaines de personnes. Un déplacement très symbolique dans les pas de Jacques Chirac.

Saint Setiers, Egletons nous sommes au coeur de la Chiraquie. Egletons est à peine à plus de 10 kilomètres de Sarran, la commune du couple Chirac en Corrèze. Et puis la maison d'Hestia à Saint-Setiers est une réalisation de la fondation Jacques Chirac, fondation créée au départ comme une association, par l'ancien président à la fin des années 60 pour venir en aide aux personnes handicapées; un combat on le sait très cher à Jacques Chirac. Et puis plus encore le choix d'Egletons pour ce meeting corrézien : Egletons ou Jacques Chirac il y a 40 ans tout juste, le 6 octobre 1976, avait, dans un discours aujourd'hui célèbre, jeté les bases du rassemblement de la droite, le RPR. Un message politique on ne peut plus clair. Et enfin il y a la présence durant toute cette journée aux côtés d'Alain Juppé de Claude Chirac. Ils ont même fait le trajet ensemble, dans la voiture de Claude Chirac, entre Saint-Setiers et Egletons.

Bernadette Chirac souffrante

Cela ne veut pas dire que Claude Chirac soutient Alain Juppé dans cette primaire. En tous cas elle même ne le dis pas expressément. Le déplacement d'Alain Juppé à Saint-Setiers "est de la politique dans le sens noble du terme" dit-elle. Celle qui "permet de réaliser des choses qui aide les gens". Claude Chirac est quand même plus ambiguë en concluant par "on est aujourd'hui vraiment dans cette politique là. Ici en tous cas." Et elle est carrément gênée lorsqu'elle répond sur l'absence de sa mère Bernadette Chirac à cette visite d'Alain Juppé. "Non" dit-elle ce n'est pas parce qu'elle soutient Nicolas Sarkozy mais parce "qu'elle est souffrante". La visite en Corrèze d'Alain Juppé se poursuite ce dimanche. Il est ce matin à la foire du livre de Brive pour dédicacer son livre.