Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Alain Juppé en tête en Corrèze, "c'est l'héritage de Jacques Chirac" pour Pascal Coste le Président du département

lundi 28 novembre 2016 à 15:15 Par Françoise Ravanne, France Bleu Limousin

Pascal Coste, le président du conseil départemental de la Corrèze soutenait au second tour de la primaire de la droite François Fillon mais son département a donné sa préférence à Alain Juppé. Pascal Coste a réagi en direct ce lundi matin sur France Bleu Limousin.

Pascal Coste, le président du Conseil Départemental de la Corrèze
Pascal Coste, le président du Conseil Départemental de la Corrèze © Maxppp - Agnès Gaudin

Corrèze, France

"Alain Juppé incarnait le chiraquisme mais désormais une page est tournée "

C'est la vision de Pascal Coste au lendemain du second tour de la primaire de la droite et du Centre pour commenter l'arrivée en tête en Corrèze d'Alain Juppé. La Corrèze fait en effet partie des seuls départements avec la Gironde et la Guyane où le maire de Bordeaux a devancé François Fillon. Pas trés étonnant pour le Président du Conseil départemental puisque Alain Juppé incarnait le chiraquisme toujours bien ancré en Corrèze.

"On a besoin d'un candidat qui veut réformer notre pays en profondeur"

Si au premier tour de la primaire Pascal Coste soutenait Bruno Le Maire, sa préférence est allée ensuite à François Fillon. L'issue du scrutin n'est donc pas pour déplaire au président du Conseil Départemental de la Corrèze. "J'avais senti qu'il y avait la place pour un troisième homme, Bruno Le Maire n'était pas complètement prêt mais avec François Fillon on a un candidat qui exprime une forme de renouveau dans la pensée" explique Pascal Coste, _"et il donne la certitude de vouloir réformer notre pays en profondeur'.

François Fillon un bon candidat pour Pascal Coste mais gare aux sourcils

Le président du Conseil Départemental de la Corrèze qui ne manque pas d'un certain humour, (le fameux humour corrézien) a aussi quelques conseils à donner à François Fillon pour la présidentielle de 2017. " Il faudrait peut être lui acheter une petite tondeuse pour lui refaire les sourcils et ce sera le candidat parfait" et Pascal Coste tient encore à préciser "Il en aura besoin pour adoucir sa ligne".