Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Alain Juppé lance un appel à la solidarité entre les territoires

mercredi 9 janvier 2019 à 13:27 Par Pascal Pierozzi, France Bleu Gironde

Lors de la présentation de ses voeux, Alain Juppé a évoqué la crise qui touche le pays, les nombreuses manifestations des gilets jaunes à Bordeaux. Il a insisté pour renforcer la solidarité entre les territoires, réfutant les propos néfastes qui font de Bordeaux une ville de riches.

Alain Juppé a souhaité lors de ses voeux organiser avec le département et la région des assises du territoire
Alain Juppé a souhaité lors de ses voeux organiser avec le département et la région des assises du territoire © Radio France - Yves Maugue

Bordeaux

Alain Juppé est bien évidemment revenu sur les manifestations des gilets jaunes à Bordeaux. Sa ville est devenue, ces dernières semaines, un véritable bastion du mouvement, qu'il réfute d'ailleurs, indiquant que les manifestants viennent pour beaucoup d'autres territoires de la Gironde et d'autres départements.  Il a fait appel à la modération mais aussi à la fermeté pour que cessent les violences. Il a rendu hommage aux forces de l'ordre : "J'entend parfois certains manifestants parmi les plus excités se plaindre de recevoir des gazs lacrymogènes, ce que j'ai observé à Bordeaux c'est que les gazs lacrymogènes répondent  à des jets de pavés.  Si on ne veut pas de gazs lacrymogènes, on n'a qu'à pas lancer de pavés."  

Le maire de Bordeaux a indiqué que les dégradations sur le mobilier urbain étaient particulièrement coûteuses.  Il a exprimé également sa sollicitude à l'égard des commerçants qui ont beaucoup souffert, rappelant les mesures pour les aider (places gratuites place des Quinconces et exonération des droits de terrasse). Il compte sur la visite de plusieurs ministres à Bordeaux ces prochains jours pour leur demander des mesures pour faciliter la trésorerie des commerçants qui sont les plus éprouvés. 

Des cahiers de doléances et d'espèrances 

"Nous pourrons sortir de cette crise  profonde et grave que par le dialogue,  le respect  et la considération mutuels" a estimé Alain Juppé qui compte bien faciliter ce dialogue avec son équipe. 

Il a évoqué les cahiers de doléances et d'espèrances qui ont été mis à la disposition de la population dans les mairies de quartiers : "J'ai tenu à ajouter ce mot d'espèrance car il est bon, dans ces cahiers, d'ajouter des revendications, des insatisfactions,  des frustrations et des critiques, j'espère qu'on y verra aussi des propositions et une manifestation de confiance dans l'avenir."

Bordeaux n'est pas exclusivement peuplée de ménages aisés.....il y aussi de la pauvreté  - Alain Juppé 

Alain Juppé a lancé aussi un appel à la solidarité entre les territoires et va demander aux présidents de la Gironde et de la Nouvelle Aquitaine , Jean Luc Gleyze et Alain Rousset, d'organiser des assises du territoire : "Je vois se répèter des affirmations selon lesquelles il y aurait d'un côté une métropole riche et de l'autre côté des territoires avoisinant  pauvres et asphyxiés par le rayonnement de la métropole. Ces propos sont à la fois erronés et dangereux. Dangereux parce qu'ils dressent les uns contre les autres à un moment où au contraire il faut se rassembler et se comprendre."

Alain Juppé

Des voeux de liberté, de justice et de paix pour la France 

Alain Juppé a formulé des voeux pour le pays  "Cette terre que nous aimons tant les uns et autres et qui est aujourd'hui profondément blessée". Il a formulé un voeu de liberté, le premier mot de la devise républicaine : "Nous chantons la liberté dans notre hymne national, liberté chérie, et sans dramatiser, je me demande si aujourd'hui cette liberté n'est pas menacée par toutes sortes de forces contraires et d'oppressions diverses." 

Il a formulé des voeux de justice, indépendance de la justice, mais aussi justice dans la société.  Voeux de justice sociale appelant à l'égalité des chances, à l'égalité entre les femmes et les hommes, des femmes victimes souvent d'inégalités salariales. Il a souhaité que la lutte contre les discriminations se poursuivent. Alain Juppé a terminé cette présentation par des voeux de paix : "la paix qui est menacée partout dans le monde, citant les conflits en Europe notamment en Ukraine. Tous les organismes que nous avions mis en place, après la seconde guerre mondiale, pour chercher des solutions pacifiques sont aujourd'hui malades (Conseil de Sécurité des Nations Unies, Organisation Mondiale du Commerce, Justice Pénale Internationale). Je souhaite que la France continue à mener ce combat pour la paix, le dialogue, le respect mutuel, afin qu'elle soit porteuse d'un humanisme rénové au 21ème siècle." 

Alain Juppé cite Morin, Montaigne et Montesquieu 

Alain Juppé a terminé ses voeux en citant Edgar Morin : "Le seul antidote à la tentation barbare, qu'elle soit individuelle ou collective, a pour nom humanisme. Ce principe fondamental doit-être enraciné en soi, chevillé au fond de soi, car grâce à lui on reconnait la qualité humaine chez autrui, quel qu'il soit on reconnait tout autre comme être humain."

Le maire de Bordeaux a fait enfin référence à  Montaigne, "Chaque homme porte en lui la forme entière de l'humaine condition" et Montesquieu dont il chérit cette dernière formule "Pour faire de grandes choses, il ne faut pas être un si grand génie, il ne faut pas être au-dessus des autres, il faut être avec eux."