Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique DOSSIER : Bordeaux : de Juppé à Florian

Alain Juppé, le maire qui a transformé Bordeaux

mercredi 13 février 2019 à 21:32 Par Pierre-Marie Gros, France Bleu Gironde et France Bleu

La rénovation des quais, le Pont Chaban-Delmas, les quartiers Bastide-Niel ou Euratlantique : la liste des changements menés par Alain Juppé depuis son premier mandat est impressionnante. Mais certains lui reprochent d'avoir fait de la capitale girondine une ville-musée.

Lors de l'inauguration de la rénovation des quais, en 2009
Lors de l'inauguration de la rénovation des quais, en 2009 © Maxppp -

Bordeaux, France

Alors qu'Alain Juppé annonce son départ de la mairie de Bordeaux pour entrer au Conseil Constitutionnel, c'est déjà l'heure des bilans. Que restera-t-il des 22 ans qu'il aura passés à la tête de la ville ? 

Alain Juppé restera incontestablement comme l'élu qui a métamorphosé la ville.  Quand il débarque de Paris en 1995, adoubé par Jacques Chaban-Delmas, celui qui est alors Premier ministre commence par enterrer le projet de métro, qui n'en finit pas de s'enliser, et choisit de doter l'agglomération d'un tramway. Inauguré en 2003, ce sera le premier dans le monde à circuler, du moins dans le centre historique, grâce à l'alimentation électrique par le sol.

Une ville désormais reconnue pour son dynamisme 

Avec l'appui de la CUB, qu'il préside alternativement avec Alain Rousset et Vincent Feltesse, il double ce chantier d'une vaste  rénovation des quais de la Garonne. Les hangars disparaissent, les façades sont ravalées : les bordelais se réapproprient le fleuve, comme en témoigne le succès du miroir d'eau, devenu emblème de la ville.

Avec l'arrivée du tramway, moins de place est laissée aux voitures, le nombre de rues piétonnes augmentent, plus de vélos circulent à travers la cité girondine. Le couronnement de ces transformations arrive en 2007, avec le classement du centre-ville par l'UNESCO au Patrimoine Mondial. Du coup, les touristes affluent, leur nombre franchit en 2017 la barre des sept millions. Cette même année, le guide touristique Lonely Planet place Bordeaux en tête de son classement mondial des villes les plus attractives. 

Alain Juppé sur les quais, en mai 2016  - Maxppp
Alain Juppé sur les quais, en mai 2016 © Maxppp -

Il faut dire qu'en 20 ans, la ville a poursuivi sa mue : un nouveau franchissement sur la Garonne (le Pont Jacques Chaban-Delmas), de nouveaux quartiers voient le jour comme sur la rive droite ou Euratlantique, et la ligne ferroviaire grande vitesse met désormais Bordeaux à deux heures de Paris. Le cliché de la Belle Endormie est définitivement enterré.

Mais devenue "une ville-musée" 

Mais la médaille a son revers : la flambée des prix de l'immobilier, les problèmes récurrents de circulation, de stationnement, ou  l'engorgement des transports en commun. Pour certains, Bordeaux est devenue une ville-musée. Alain Juppé lui-même s'interrogeait récemment sur les limites du dynamisme de la métropole. "Bordeaux paierait-elle la rançon de sa réussite ?", demandait-il lors des premiers samedis de mobilisation des gilets jaunes à travers la ville. 

Alain Juppé va quitter Bordeaux pour le Conseil constitutionnel - Visactu
Alain Juppé va quitter Bordeaux pour le Conseil constitutionnel © Visactu