Politique

Alain Juppé : "Pour faire barrage au Front national, il faut changer de politique nationale"

Par Yves Maugue, France Bleu Gironde lundi 24 mars 2014 à 17:55

Alain Juppé veut rester ferme face à la montée du Front National
Alain Juppé veut rester ferme face à la montée du Front National © Maxppp

Le maire de Bordeaux, réélu dimanche pour un 4e mandat, surveille de près la montée du Front national dans de nombreuses villes de France. Alain Juppé rejette la responsabilité des scores FN sur la politique du gouvernement.

Le Front national a remporté la mairie d'Hénin-Beaumont dès le premier tour des municipales dimanche soir. Mais le parti de Marine Le Pen ne compte pas s'arrêter là. Le FN est arrivé en tête dans 19 villes de France avec un ballotage favorable dans plusieurs d'entre elles comme Béziers, Fréjus, Saint-Gilles voire Cogolin. Au point de voir les dirigeants frontistes viser un record le week-end prochain à l'occasion du second tour : dépasser les quatre mairies remportées en 1997 (Toulon, Orange, Marignane, Vitrolles).

Cette poussée du Front national dans l'hexagone éclipse même le succès de l'UMP lors de ce premier tour. A Bordeaux, Alain Juppé a été réélu dès le 1er tour avec 60% des voix. S'il pourra compter sur un total de 52 conseillers municipaux de droite, il devra cohabiter avec deux élus du FN. 

Le gouvernement doit changer de politique

Depuis dimanche soir, la gauche et la droite se rejettent la responsabilité de cette montée du Front national. Alain Juppé accuse le gouvernement de l'avoir favorisée.

"La meilleure manière de faire barrage au Front national, c'est de changer de politique nationale. C'est une des raisons de l'exaspération des Français. Il suffit de voir les échecs du gouvernement depuis deux ans."

Alain Juppé met en avant la croissance en berne, le chômage au plus haut ou des problèmes en matière de sécurité. Autant d'éléments qui, selon lui, font le lit du Front national. Il rappelle également qu'aucun accord ne peut être envisagé entre l'UMP et le Front national car Alain Juppé estime qu'il existe "une incompatibilité totale entre le projet du FN et celui de l'UMP ".

Alain Juppé : "Une incompatibilité totale entre le projet du FN et le nôtre"