Politique

Alain Juppé vante le "vivre ensemble" dans un quartier populaire de Woippy

Par Cécile Soulé, France Bleu Lorraine Nord mercredi 13 janvier 2016 à 18:49

Alain Juppé accompagné du sénateur-maire de Woippy au foyer St Eloi
Alain Juppé accompagné du sénateur-maire de Woippy au foyer St Eloi © Radio France - Cécile Soulé

Alain Juppé était à Woippy ce mercredi, pour vanter la rénovation urbaine réussie du sénateur-maire François Grosdidier dans le quartier populaire St Eloi.Un quartier cité en exemple par le candidat à la présidentielle à droite.

A Woippy, le maire de Bordeaux a d'abord visité la maison des polices, 1er site en France à accueillir à la fois la police nationale et la police municipale. Il y a notamment rencontré des représentants syndicaux de la police, des douanes et de l'administration pénitentiaire. Puis Alain Juppé a déjeuné au foyer St Eloi avec une centaine d'habitants du quartier. Alain Juppé qui fait la part belle à la sécurité et au durcissement des règles d'immigration dans son nouveau livre a redit aussi son attachement au "vivre ensemble", notamment avec la communauté musulmane.

Pour vivre ensemble, il faut se comprendre, se parler

Alain Juppé arrive comme une star au foyer St Eloi, sous les applaudissements. Dans ce quartier populaire où la majorité de la population est d'origine étrangère, le repas est aux saveurs de l'orient. Les plats ont été préparés par des habitantes, fières de leur quartier, embelli avec la rénovation urbaine: "Je vis ici depuis 50 ans, dit Zora, et le quartier a beaucoup changé, on vit mieux". Alain Juppé enchaine les poignées de main, il demande à un prêtre si les différentes confessions cohabitent bien.  Le favori des sondages à droite se dit attaché au vivre ensemble : "C'est capital, la France est diverse, nous n'avons pasd tous les mêms orogines, la mêm relmigion, mais il faut vire ensemble, en partageant d'abord les valeurs de la république et et ensuite, il faut se comprendre, il faut se parler, dialoguer".

Alain Juppé a également réagi à l'agression d'un enseignant juif à Marseille, il juge "intolérable" que les juifs soient obligés de cacher leur kippa, comme l'a suggéré le consistoire israélite de Marseille.

Alain Juppé sur la kippa