Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique DOSSIER : Le G7 à Biarritz

Alain Lamassoure : "pour Emmanuel Macron le G7 va être très difficile"

-
Par , France Bleu Pays Basque

L'ancien ministre des affaires européennes (93-95) et maire d'Anglet, Alain Lamassoure, était l'invité de France Bleu Pays Basque jeudi 22 août. La situation géopolitique mondiale (Trump, Brexit, Italie) ne lui inspire pas de l'optimisme concernant le G7.

Alain Lamassoure dans les studios de France Bleu Pays Basque avant le G7 de Biarritz
Alain Lamassoure dans les studios de France Bleu Pays Basque avant le G7 de Biarritz © Radio France - bixente vrignon

Biarritz, France

Alain Lamassoure estime que la tâche d'Emmanuel Macron sera "difficile" durant le G7 de Biarritz à partir du samedi 24 août. L'ancien ministre des affaires européennes se souvient des G7 "importants" du passé, notamment en 1989 quand les pays occidentaux avaient amorcé lors du sommet un programme d'aide à la "démocratisation" du bloc de l'Est. L'ex-maire d'Anglet et ex-député européen voit la situation internationale d'un tout autre œil aujourd'hui. "Donald Trump semble ne voir que son intérêt personnel, le Royaume-Uni est désemparé, l'Italie n'a plu de gouvernement, la coalition allemande est paralysée : ça va être très difficile pour le président Macron".

Trois sujets clés : Russie, Iran, économie

Pour l'ancien ministre trois sujets majeurs devraient être discutés en priorité lors du G7 à Biarritz : la situation économique mondiale "en train de ralentir, mais on a besoin de la Chine", "la relation avec la Russie", et puis le nucléaire, "sur le sujet iranien on a besoin d'une coopération Russie-Europe-Amérique, je crains là aussi qu'on n'en parle pas"

Alain Lamassoure, invité de FB Pays Basque

Un contre-sommet "qui se contredit"

Enfin, Alain Lamassoure s'est montré circonspect concernant l'utilité du contre-sommet du G7. Pour lui les participants ne sont pas vraiment cohérents, à part le fait qu'ils soient "contre" le G7. "Certains veulent la lutte contre les inégalités, donc aider les plus précaires, d'autres vont prioriser l'écologie, or les gilets jaunes (qui participent au contre-sommet) sont partis de quoi ? Du fait de ne pas vouloir payer une taxe, nécessaire selon moi pour l'écologie, car c'est nécessaire de rendre l'énergie chère". Le contre-sommet a débuté mercredi à Hendaye et Irun.

Alain Lamassoure, invité de FB Pays Basque

Choix de la station

France Bleu