Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Aleksandar Nicolic, candidat RN aux élections régionales du Centre-Val de Loire dénonce une ruralité "oubliée"

-
Par , France Bleu Berry

Le candidat Rassemblement national aux élection régionales du Centre-Val Aleksandar Nicolic est en déplacement à Savigny-en-Septaine dans le Cher ce samedi, pour dénoncer la fermeture d'une classe de l'école de la commune, et l'abandon de la ruralité par les pouvoirs publics.

Aleksandar Nikolic, tête de liste du Rassemblement national aux régionales en Centre-Val de Loire
Aleksandar Nikolic, tête de liste du Rassemblement national aux régionales en Centre-Val de Loire © Radio France -

Les élections régionales approchent et les candidats abattent leurs cartes les uns après les autres. Aleksandar Nicolic, 34 ans, défendra les couleurs du Rassemblement National dans la région Centre-Val de Loire pour le scrutin de juin 2021. Il est délégué du parti en Eure-et-Loire, conseiller municipal d'opposition à Saint-Rémy-sur-Avre, commune de 4.000 habitants près de Dreux où il été élu en juin 2020.

La ruralité, grande oubliée des pouvoirs publics ? 

Ce samedi, Aleksandar Nicolic s'est rendu devant l'école de Savigny-en-Septaine, dans le Cher, pour dénoncer la fermeture prévue d'une classe à la rentrée prochaine. "Dans le même temps, des classes en REP+ ouvrent, avec deux fois moins d'élèves", s'agace-t-il. 

"Cela se fait dans le cadre des dédoublements de classes de CP et CE1 voulus par Emmanuel Macron dans les banlieues difficiles. On considère qu'il s'agit d'une nouvelle discrimination de la ruralité", enchaîne M. Nicolic, pour qui : "la ruralité est abandonnée, on paie de plus en plus d'impôts et de taxes et on a de moins en moins de services publics". 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

"Là où est les gens sont les plus défavorisés, et ont le moins accès à des services publics, c'est au fin fond de l'Indre et du Cher par exemple", poursuit le candidat RN. "Avec ces fermetures de classes, ce sont nos enfants qui maintenant sont sacrifiés", assène-t-il. 

Quelles solutions pour dynamiser nos campagnes ? 

Pour revitaliser les campagnes, Aleksandar Nicolic fait plusieurs propositions. "Un camion de santé mobile, qui pourra régler dans un premier temps le problème du désert médical dans la région Centre-Val de Loire, des prêts à taux 0 concernant l'achat d'un premier véhicules pour les 18-25 ans dans la ruralité", détaille-t-il.

Mais aussi, "un plan 5G/fibre optique dans les trois ans pour assurer une capacité de capter du réseau et donc de pouvoir faire du télé travail dans la ruralité, et attirer des salariés. Il faut que les campagnes s'adaptent au monde de demain, on veut redynamiser nos territoires pour que des plus jeunes viennent s'y installer", conclut-il. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess