Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Politique DOSSIER : Bordeaux : de Juppé à Florian

Alexandra Siarri : "Nicolas Florian sera plus simple et plus convivial avec les Bordelais"

vendredi 1 mars 2019 à 10:52 Par Yves Maugue, France Bleu Gironde

Alors qu'Alain Juppé quitte ce vendredi ses fonctions de maire de Bordeaux, Alexandra Siarri était l'invitée de l'émission 'Vendredi Politique' sur France Bleu Gironde. Celle qui sera bientôt 2e adjointe au nouveau maire Nicolas Florian a évoqué cette transition à la mairie.

Alexandra Siarri, invitée de 'Vendredi Politique' sur France Bleu Gironde.
Alexandra Siarri, invitée de 'Vendredi Politique' sur France Bleu Gironde. © Radio France - Florence Pérusin

Bordeaux, France

Jeudi prochain, Alexandra Siarri devrait être nommée 2e adjointe au nouveau maire de Bordeaux Nicolas Florian. Elle devrait être chargée d'une nouvelle délégation baptisée "la ville de demain" composée de la cohésion sociale et territoriale mais également du budget participatif, de l'économie sociale et solidaire ainsi que des incubateurs. Invitée de l'émission 'Vendredi Politique', elle s'est expliquée sur différents thèmes d'actualité.

La transition au Palais Rohan

"Nicolas Florian, c'est une succession logique. Il a fait l'unanimité. Il a l'envergure. C'est un homme intelligent qui a compris que les temps avaient changé et qu'il devait s'appuyer sur une équipe au travail mais aussi sur les forces vives de la société. Il va devoir d'abord être lui-même. Il est à l'écoute, il connait très bien la ville. Il ira au contact des Bordelais de manière plus simple et plus conviviale. Il veut que l'on travaille en mode projet avec une équipe qui lui proposera des projets innovants. Nicolas Florian a une année pour se révéler et révéler aux Bordelais de quoi il est capable."

Sa place dans l'équipe municipale

"Je n'appartient pas à un parti politique. J'ai co-créé un collectif qui s'appelle 'Bordeaux Demain' composé de Bordelaises et de Bordelais qui ne se reconnaissent pas dans les logiques d'appareil. J'ai eu une discussion très franche avec Nicolas Florian qui m'a confirmé que son équipe fonctionnerait avec des alliances d'appareil mais aussi avec une écoute extrêmement attentive de ceux qui ne fonctionnent pas dans ces logiques de parti. Cela va dans le sens de l'ouverture aux forces vives et à une force politique citoyenne vigilante. Nicolas Florian va me donner la possibilité d'aller plus loin dans le pacte de cohésion sociale et territoriale. 25% des Bordelais vivent aujourd'hui des situations matérielles complexes. "

Le départ d'Alain Juppé

"On a vécu les choses avec émotion et respect car on est conscients que c'est une page de l'histoire de Bordeaux et de la vie politique qui se tourne. On s'en est remis parce qu'il faut qu'on travaille. on est en responsabilité et on avance."

Macron mène le Grand débat à Bordeaux

"Emmanuel Macron nous a promis un monde nouveau. Ce monde nouveau s'est révélé très vertical. Il n'a pas pris en considération les élus locaux, les associatifs, les classes intermédiaires. J'ai été perturbée par sa réforme du logement, la disparition des emplois aidés. Sous la pression des Gilets jaunes, il revient aujourd'hui à sa promesse initiale qui consiste à aller voir les gens pour entendre la parole des citoyens. A l'issue de ce Grand débat national, il ne pourra pas y avoir de réponse unique. A Bordeaux, je crois qu'au-delà de ce Grand débat, il faudra trouver en permanence des moyens pour que les Bordelais élaborent avec nous les politiques publiques."

Réécoutez l'intégralité de l'émission :

Alexandra Siarri invitée de 'Vendredi Politique'.