Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Alexandrine Leclerc : "Alain Juppé, c'est le candidat du mieux vivre"

vendredi 25 novembre 2016 à 9:44 Par Stéphane Barbereau, France Bleu Orléans

La vice-présidente (UDI) du Conseil Départemental du Loiret défend le candidat Juppé pour le second tour de la primaire de la droite et du centre. Elle était l'invité de France Bleu Orléans ce vendredi matin.

Alexandrine Leclerc, vice-présidente UDI du Conseil Départemental du Loiret , soutient Alain Juppé
Alexandrine Leclerc, vice-présidente UDI du Conseil Départemental du Loiret , soutient Alain Juppé © Radio France - Stéphane Barbereau

Orléans, France

Alain Juppé et François Fillon ont débattu une dernière fois, en duel, ce jeudi soir à la télévision. Des échanges qu'a regardé Alexandrine Leclerc (UDI), l'adjointe au maire d'Orléans en charge des affaires sociales et vice-présidente du Conseil Départemental. Qui a été le meilleur candidat ? "les deux étaient bons", répond l'élue centriste qui ajoute : "c'est le meilleur débat qu'ait pu faire Alain Juppé".

Le programme Fillon est jugé trop "radical"

Si Alexandrine Leclerc soutient Juppé, c'est parce que l'ancien Premier Ministre de Jacques Chirac est plus rassembleur :

Pour l'élection présidentielle, je crois qu'Alain Juppé a une base électorale plus large que François Fillon. Ce sera plus facilement gagnable avec Alain Juppé

La vice-présidente du conseil départemental juge ainsi le programme Fillon "radical. 500 000 fonctionnaires en moins, je me pose la question de savoir si c'est réalisable". Alain Juppé propose moitié moins, 250 000 suppressions de postes sur le mandat. L'élue rappelle que son candidat propose des mesures choc, comme François Fillon, dans le domaine de l'emploi notamment : "la retraite à 65 ans, redéfinir les règles du CDI, un grand plan apprentissage. Il y a des mesures fortes pour l'emploi, c'est ce qui est important pour notre pays".

Supprimer les 35 heures pour créer de l'emploi

La suppression des 35 heures réclamées par Alain Juppé, comme François Fillon, est soutenue par Alexandrine Leclerc, même si cela peut perturber la vie de famille si les parents doivent travailler 2 à 4 heures supplémentaires par semaine :

Il y a quelques années, nous étions à 39h et c'etait pas un drame, on la vivait bien cette vie de famille

Cette suppression des 35 heures permettra donc également de créer davantage de postes d'auxiliaire de puériculture explique l'adjointe au maire en charge notamment des crèches à Orléans. Enfin, sur les suppressions d'emplois, Alexandrine Leclerc veut que l'on sanctuarise les emplois publics dans les fonctions régaliennes : Education, Justice, Police, Pénitentiaire. Les économies doivent être trouvés au niveau des agents administratifs.

Candidate jusqu'au bout aux Législatives

Alexandrine Leclerc est également candidate UDI pour les Législatives, sur la 6ème circonscription. De son côté le parti Les Républicains a investi Stéphane Fautrat. Le parti centriste souhaite un accord avec son allié de droite pour que ce soit une femme qui soit investie, en l'occurrence Alexandrine Leclerc :

oui, je serai candidate. J'ai du mal à imaginer que sur 6 circonscriptions, il n'y ait qu'une seule femme investie à droite [Marianne Dubois, députée sortante du Pithiverais]. Il faut d'autres candidatures féminines. Poursuivons nos alliances.

La candidate UDI aux Législatives qui a bon espoir qu'un accord, qui lui soit favorable, soit trouvé par les instances nationales des deux partis :

Je ne demande pas à Stéphane Fautrat de se retirer, ce sera décidé en haut lieu

La décision finale devrait être prise le mois prochain. L'élue orléanaise UDI affirme avoir reçu de plusieurs poids lourds du parti Les Républicains : Hugues Saury (pdt du Conseil Départemmental), Olivier Carré (maire d'Orléans) ou encore Serge Grouard (député).