Politique

Alliance Bayrou Macron : les réactions en Dordogne

Par Caroline Pomès, France Bleu Périgord mercredi 22 février 2017 à 19:33

Emmanuel Macron, ex-ministre de l'Economie à gauche et à droite, François Bayrou, l'actuel maire de Pau
Emmanuel Macron, ex-ministre de l'Economie à gauche et à droite, François Bayrou, l'actuel maire de Pau © Radio France

François Bayrou s'allie avec Emmanuel Macron, candidat d'En Marche pour l'élection présidentielle. Le maire de Pau Modem l'a annoncé ce mercredi. En Dordogne, les macronistes félicitent cette décision quant aux centristes, ils sont un peu plus sceptiques

"C'est une bonne chose, nous sommes très heureux !" Le représentant des macronistes en Dordogne, Michel Delpon a félicité la décision de François Bayrou ce mercredi. L'ancien maire de Pau a annoncé vouloir rallier le mouvement En Marche d'Emmanuel Macron. L'ancien ministre de l'Economie a accepté l'offre deux heures après seulement. Pour le candidat "c'est un tournant de la campagne et de la vie politique." Pas de surprise en Dordogne. Ce ralliement est normal, "Emmanuel Macron est un homme central, qui fait sauter les clivages !"

►► LIRE AUSSI : Présidentielle : François Bayrou ne sera pas candidat et fait alliance avec Emmanuel Macron

"Bayrou correspond à nos idées" - Michel Delpon, représentant d'Emmanuel Macron en Dordogne

"Il n'y a pas de différence abyssale entre les idées de Bayrou et celles de Macron." - Jean-Paul Lotterie, maire PS de Montpon-Ménesterol,

François Bayrou âgé de 66 ans est une force supplémentaire pour le candidat d'En Marche selon Jean-Paul Lotterie, le maire de Montpon-Ménesterol qui a rallié Emmanuel Macron. Le maire de Pau a été candidat en 2002 où il a obtenu 6,9% des voix. En 2007 il a fait 18,6% et en 2012 9,1%.

"Macron et Bayrou ne sont pas incompatibles" - Jean-Paul Lotterie, maire PS qui parraine Emmanuel Macron

"Difficile de soutenir Macron"

Déjà de nombreux membres des troupes de M. Bayrou étaient passés dans le camp Macron, qui a par ailleurs enregistré ce mercredi le ralliement du député écologiste François de Rugy mais certains iront à reculons. En Dordogne, le président du Modem n'a toujours pas avalé les propos de l'ancien ministre sur la colonisation. "Je suis né en Algérie et j'ai toutes les peines du monde à défendre Emmanuel Macron", confie Marc Materra, le chef du Modem en Périgord.