Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Alliance Juppé-LREM ? Alain Juppé "pas sensible aux sourires et aux danses du ventre"

lundi 20 novembre 2017 à 17:04 Par Thomas Coignac, France Bleu Gironde

Le nouveau président de La République en marche, Christophe Castaner, avait lancé un appel pour constituer une liste de pro-européens en vue des élections européennes de 2019, citant Daniel Cohn-Bendit et Alain Juppé. Le maire de Bordeaux s'est donc dit loin de ces préoccupations, ce lundi.

Alain Juppé ne regarde pas vers La République en marche.
Alain Juppé ne regarde pas vers La République en marche. © Radio France

Bordeaux, France

Amorcée depuis plusieurs semaines, depuis qu'Alain Juppé en personne avait lancé l'idée d'un "grand mouvement central", pour les élections européennes de 2019, l'idée d'une alliance entre le maire de Bordeaux et La République en marche semble prendre du plomb dans l'aile.

Pourtant, Christophe Castaner, fraîchement élu à la tête de La République en marche, a annoncé ce lundi sur France Inter sa volonté de constituer une liste avec des pro-européens pour ces mêmes élections européennes de 2019, citant Daniel Cohn-Bendit et Alain Juppé. Interrogé à ce sujet quelques heures plus tard, le maire de Bordeaux s'est dit "pas dupe de tous les sourires et les danses du ventre dont [il fait] l'objet". "Je ne me suis jamais prononcé sur une, deux, trois, quatre listes, reprend-il. Il y a des responsables de parti politique, M.Castaner en est un, moi non".

Alain Juppé aime les sourires et les danses du ventre, mais...

Pour autant, Alain Juppé s'est dit "inquiet" de l'appel du pied lancé par Marine Le Pen à Laurent Wauquiez, probable futur patron des Républicains. "Je n'ai aucune idée en commun avec Marine Le Pen, mais j'ai cru entendre que Laurent Waquiez excluait tout rapprochement. J'ai fixé trois lignes rouges avec Les Républicains. Pas de rapprochement avec le FN, pas de retour en arrière sur les questions de société. Et je combattrai tous ceux qui expliquent que l'Europe est responsable de tous nos maux". De quoi lancer le débat avec un Laurent Wauquiez au positions pro-européennes moins affirmées.