Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Allizard et Louwagie : deux parlementaires normands dans le cabinet fantôme de Laurent Wauquiez

mercredi 21 novembre 2018 à 17:57 Par Francis Gaugain, France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Véronique Louwagie, députée LR de l'Orne et Pascal Allizard, sénateur du Calvados entreraient-ils au gouvernement si Laurent Wauquiez devenait 1er ministre ? Ils figurent en tout cas dans le "cabinet fantôme" du président des Républicains présenté ce mercredi.

Véronique Louwagie députée LR de l'Orne
Véronique Louwagie députée LR de l'Orne © Maxppp - -Olivier Corsan-

Orne, Calvados, France

Laurent Wauquiez a présenté ce mercredi son "cabinet fantôme" d'alternative à Emmanuel Macron, empruntant à une tradition anglo-saxonne qui permet au chef des Républicains d'affirmer sa capacité à prendre la relève, mais aussi de resserrer les rangs d'un parti divisé.  "Proposer une alternative aux Français, ce sera le travail de cette équipe", a déclaré Laurent Wauquiez lors d'une brève allocution au siège du parti. 

Des ministres en puissance

Les Français "sont en attente d'un autre chemin (...) d'un autre espoir"  a expliqué le patron de LR au cinquième jour du mouvement des "gilets jaunes" contre la hausse des taxes sur les carburants, qu'il soutient.  Le "shadow cabinet", dont s'inspire LR pour son "équipe thématique", est une tradition anglo-saxonne, où chaque responsable d'un dossier est un futur ministre en puissance.  Sur ce modèle, Laurent Wauquiez a présenté une équipe d'une trentaine de "nouveaux visages", parlementaires, experts, ou représentants de la société civile, chargés d'incarner la "nouvelle droite" qu'il appelle de ses voeux. 

Deux parlementaires normands dans ce cabinet fantôme

Le sénateur du Calvados Pascal Allizard prend par exemple en charge les Affaires étrangères, le député des Alpes-Maritimes Eric Ciotti l'Intérieur, et le vice-président du conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes, Philippe Meunier, réputé appartenir à l'aile droite du parti, la Défense.  Le sénateur du Rhône François-Noël Buffet est nommé à la Justice, le député du Bas-Rhin Patrick Hetzel à l'Éducation, l'eurodéputé et médecin Philippe Juvin à la Santé.  Deux élus, l'un à la ruralité (Guillaume Guérin), l'autre aux collectivités territoriales (Nicolas Lacroix), montrent l'importance pour LR des "territoires", dont Laurent Wauquiez a encore souligné le "divorce profond" d'avec le président Emmanuel Macron.  La députée de l'Orne Véronique Louwagie (Finances publiques) est la seule femme héritant d'un "portefeuille" régalien dans cette équipe pourtant quasi-paritaire.  Sa présence dans ce "cabinet fantôme" ainsi que celle de Pascal Allizard montrent  la grande proximité de la députée de l'Orne et du sénateur du Calvados avec le président des Républicains. (avec AFP)