Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

RN57 à 2x2 voies à Besançon : le projet d'aménagement adopté en conseil municipal, après des débats houleux

Par

Lors du conseil municipal de Besançon ce jeudi 24 juin, l'épineux projet d'aménagement de la RN57 à 2x2 voies entre Beure et Micropolis a été adopté avec 26 voix pour, et 21 contre. Le dossier sera à nouveau discuté lundi, lors du conseil d'agglomération du Grand Besançon Métropole.

Le conseil municipale de Besançon à la CCI, le jeudi 24 juin 2021 Le conseil municipale de Besançon à la CCI, le jeudi 24 juin 2021
Le conseil municipale de Besançon à la CCI, le jeudi 24 juin 2021 © Radio France - Sophie Allemand

Jeudi 24 juin 2021 avait lieu le conseil municipal de Besançon, rapporté par la maire Anne Vignot (EELV). Le plus gros dossier concernait l’aménagement de la RN57 à 2x2 voies entre Beure et Micropolis, vieux serpent de mer bisontin, dans le cadre du programme de renouvellement urbain. Après une longue séance, le projet a finalement été adopté avec 26 voix pour, 21 contre, et 8 abstention. Ce rapport sera réétudié lundi en conseil d'agglomération.

Publicité
Logo France Bleu

Dans les votes "pour", se trouvaient des membres des LR, LREM et du Parti Socialiste. Des élus d'EELV, Génération.s et d'À Gauche Citoyen, ont voté "contre" : 

Un deuxième vote a eu lieu sur ce rapport, concernant le mandat donné à la maire pour demander les points d’amélioration au Grand Besançon Métropole. Celui-ci a été adopté à quatre voix contre, 19 pour, et 32 abstention.

Ce dossier a été placé en fin de séance, un choix fustigé par l'opposition

"Le trafic impacte la vie des riverains, ce dossier mérite notre attention. Cette place montre bien le mépris que vous lui portez Madame Vignot," voici comment Ludovic Fagaut (LR), le chef de file de l'opposition, a démarré la séance. En effet, le dossier sur l'aménagement de la RN57 était placé en 58ème et dernière place, il a donc été abordé après plus de trois heures de séance.

"L’ordre du jour a été établi ainsi pour prendre le temps nécessaire sur les différents dossiers," a répondu Anne Vignot. L'arrêté pris par la maire le mardi, pour interdire le passage des poids-lourds sur la RN57 à Besançon a également été critiqué, l'opposition reproche à la maire de prendre un arrêté, sans aucun débat démocratique.

Un aménagement indispensable, pour les pro-2x2 voies

Pour Les Républicains, il en va de l'attractivité du Grand Besançon. Selon Ludovic Fagaut, "cet axe structurant est indispensable, on ne peut pas s'en priver." Il ajoute que 400 millions d'euros ont déjà étaient investis dans les travaux, "il ne reste plus que le tronçon entre Beure et Micropolis à terminer, soit 3,5 kilomètres." Le chef de file de l'opposition explique que le projet prend en compte le milieu naturel, qui sera protégé. 

Selon Laurent Croizier, élu MoDem, cette liaison entre Besançon et la Suisse est nécessaire : "nous aurions du mal à expliquer à nos amis suisses qui ont aménagé les routes jusqu’à la frontière, que Besançon s’oppose à l’aménagement d’un tronçon de 3,5 kilomètres." "Ce soir j’ai envie de parler des gens, des familles qui n’ont pas d’autre moyen de vivre en périphérie. Tout le monde n'a pas les moyens de vivre en centre-ville et de se déplacer à vélo," conclue le patron du MoDem dans le Doubs.   

"Les élus ne voteront pas ce projet par passion des rocades, mais par réalisme politique." Nicolas Bodin du Parti Socialiste 

"Il faut terminer ce tronçon," explique Nicolas Bodin du PS. Il ajoute que les élus de son groupe "ne voteront pas ce projet par passion des rocades, mais par réalisme politique." L'étude de la DREAL (Direction régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement) montre que ce projet décongestionne le trafic et réduit la pollution. "Comment peut-on parler d’autoroute lorsque la vitesse est limitée à 70 k/h ?," conclue Nathalie Bouvet, élue du Mouvement Écologiste Indépendant. 

Les anti-2x2 voies craignent d'isoler les habitants de Planoise, ou encore de favoriser l'usage de la voiture 

Pour Anne Vignot, ce modèle date du XXème siècle."Le projet est à rebours de l’humanité, à l’encontre de la transition. Ce phénomène crée une dépendance à la voiture, alors qu'il faut favoriser les modes de déplacement doux. C'est une autoroute qui traverse Besançon, en plein dans une vallée verte entourée de collines. Cela va isoler les habitants de Planoise, et donc accentuer la fracture sociale avec ce quartier," plaide la maire de Besançon, pour qui d'autres aménagements sont souhaitables. 

Des militants du collectif "RN + 5,7 degrés. Pour une autre mobilité," se sont rendus sur place : 

Un mur doit être construit pour protéger les habitants de Planoise du bruit généré par le trafic. "Vous imaginez vivre avec un mur de 4 mètres de haut à vos fenêtres ? Cela va isoler les habitants de Planoise, et donc accentuer la fracture sociale avec ce quartier," plaide la maire de Besançon. Un de ses adjoints parle même de "mur de la honte," pour les Planoisiens, une expression qui déclenche la stupeur dans la salle.

L'état avait demandé un premier avis du conseil municipal de Besançon. Lundi 28 juin 2021, le conseil d'agglomération du Grand Besançon Métropole se réunira et décidera définitivement de la mise à 2x2 voies de la RN57 entre Beure et Micropolis.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu