Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

ANALYSE - Municipales en Bretagne : "La gauche se refait une santé" selon le politologue Ronan Doaré

Après le second tour des municipales, Ronan Doaré, politologue et maître de conférence de droit public à Rennes 2, analyse le scrutin en Bretagne pour France Bleu.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Radio France - Noémie Guillotin

Ronan Doaré, maître de conférence de droit public à Rennes 2 et politologue, analyse les résultats du second tour des municipales en Bretagne pour France Bleu Armorique.

FBA :  - Ce second tour, c'est d'abord la victoire de l'abstention...

Ronan Doaré : "L'abstention est très forte pour ce second tour des municipales en Bretagne comme au niveau national. Cela s'explique par la crise du Covid-19 mais pas seulement. Il y a le contexte sécuritaire mais aussi la mécanique premier tour et deuxième tour qui ne fut pas la même cette fois. Ce n'est pas la même chose de voter avec une semaine d'écart et trois mois et demi. Il faut dire aussi que parfois il n'y avait plus d'enjeux comme à Rennes ou Saint-Malo. Et puis les débats des municipales ont été décevants comme en 2014. Enfin, il faut dire que le centre du pouvoir s'est déplacé vers les intercommunalités".

FBA : - Surprise, la gauche résiste en Bretagne...

Ronan Doaré : "Effectivement la gauche se refait une santé, au niveau national et en Bretagne. Rennes qui confirme son ancrage à gauche. Mais il y a aussi Saint-Brieuc qui revient à gauche, Auray également, François Cuillandre confirme à Brest et la gauche qui revient à Quimper."

FBA : A l'inverse, LREM ne perce pas en Bretagne?

Ronan Doaré : "L'un des enjeux de LREM, c'était de s'installer dans le paysage local mais c'est raté. A Rennes, les scores sont très bas, à Quimper aussi, à Brest également. C'est un processus très long de s'implanter localement. LREM est un parti qui a moins de 4 ans donc il ne suffit pas d'une élection locale pour changer la donne".

FBA : EELV fait une percée au niveau national, mais pas de victoire en Bretagne

Ronan Doaré : "C'est vrai qu'il y a une poussée des écologistes en France, et là aussi la Bretagne se distingue. A Rennes, Nathalie Appéré a eu l'intelligence d'anticiper la fusion avec les Verts au second tour pour l'emporter largement. En Bretagne, il y a aussi des préoccupations écolo, mais certaines ont déjà été prises en compte par des candidats de gauche et de droite".

FBA : Lorient, la surprise?

Ronan Doaré : "Lorient, c'est un symbole car c'est la ville de Jean-Yves Le Drian mais il ne faut pas surinterpréter les résultats (et la victoire de Fabrice Loher UDI, NDLR). D'abord, le maire sortant ne se représentait pas. Il y avait aussi une forte division à gauche et le vainqueur Fabrice Loher n'a que 342 voix d'écart avec le second. Lorient bascule au centre. Mais, selon moi ce n'est pas un message adressé à Jean-Yves Le Drian. Les voix se sont divisées à gauche".

FBA : Le 3e tour maintenant avec le pouvoir des intercommunalités

Ronan Doaré : "Aujourd'hui, les communes ont été vidées d'une partie de leurs compétences au profit des intercommunalités qui ont des compétences en terme d'équipements structurants comme les transports, le développement économique, l'aménagement du territoire et de l'espace. Aujourd'hui, le pouvoir se trouve dans les intercommunalités, les finances aussi. Vous avez donc un troisième tour qui commence".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu