Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Ancienne figure de la gauche mancelle, Jeannine Haudebourg est morte

mardi 13 mars 2018 à 18:55 Par Ruddy Guilmin, France Bleu Maine

L'ancienne première adjointe de Robert Jarry de 1989 à 2001 s'est éteinte lundi à l'âge de 82 ans. Un hommage publique lui sera rendu vendredi à l'Espal.

Jeannine Haudebourg en mai 2015
Jeannine Haudebourg en mai 2015

Depuis l'annonce de son décès, les hommages et les réactions ont été nombreux, à gauche, pour saluer cette militante humaniste et féministe, qui a "combattu toute sa vie le mépris social et les injustices", souligne le Parti communiste sarthois. Pour le groupe Insoumis Le Mans Sud, "elle était un exemple de persévérance et de combativité". Il faut dire que c'est une figure emblématique de la gauche mancelle qui disparaît.

Née en 1935 à Tresson, Jeannine Haudebourg a débuté sa carrière professionnelle comme sténodactylographe à la Mutuelle Générale Française Accident, devenue plus tard les Mutuelles du Mans Assurances. Elle devient ensuite agent de maîtrise et responsable du secrétariat d’une division. Elle y travaillait encore lorsqu'elle est élue au conseil municipal en 1977 sur la liste d'union de la gauche de Robert Jarry, qui en fait sa 5e adjointe, en charge des affaires sociales. Militante communiste depuis 1963, elle reste fidèle à Robert Jarry malgré son exclusion du parti. Et devient aux cours des mandats suivants 3e adjointe, puis 1re adjointe de 1989 à 2001. Militante jusqu'au bout, elle figurait encore, en 2014, sur la liste du Front de gauche aux municipales au Mans, en 55e et dernière position.

Son empreinte sur la ville du Mans

Ancienne vice-présidente du Centre communal d’action sociale, Jeannine Haudebourg a porté plusieurs  projets municipaux comme la construction du centre de loisirs des Étangs-chauds, la création de l’Ehpad Joliot-Curie, le centre social des Glonnières ou encore la maison de quartier des Bruyères. Elle a également participé à la création du centre culturel de l’Espal, où un hommage public lui sera rendu vendredi 16 mars, à 16h30.

Jeannine Haudebourg a également été conseillère régionale des Pays de la Loire, de 1989 à 1992, comme suppléante de Robert Jarry, et conseillère générale du canton Le Mans sud-est, entre 1992 et 1998, date à laquelle elle s'effaça au 2e tour au profit d'un jeune socialiste arrivé en tête... Un certain Christophe Counil, aujourd'hui à la tête du PS sarthois, qui a tenu, lui aussi, à lui rendre hommage.