Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ancrage à droite, effondrement du RN... Ce que ces élections régionales nous disent du vote en Pays de Savoie

Le premier tour des élections régionales a eu lieu dimanche soir en Auvergne-Rhône-Alpes et dans les Pays de Savoie, Laurent Wauquiez (LR) devance largement les autres candidats. Quels sont les enseignements à tirer de ce 1er tour dans les Pays de Savoie ? Entretien avec Bruno Berthier, politologue.

La droite s'ancre encore un peu plus à droite dans la Savoie et la Haute-Savoie après ce premier tour des élections régionales.
La droite s'ancre encore un peu plus à droite dans la Savoie et la Haute-Savoie après ce premier tour des élections régionales. © Maxppp - Thomas Bregardis / Ouest-France

Le premier enseignement de ce premier tour, c'est l'énorme abstention qui a touché la Savoie et la Haute-Savoie, comme le reste de la France. À peine un Français sur trois s'est déplacé aux urnes ce dimanche.

Fort ancrage à droite

Deuxième enseignement : la prime au sortant est indéniable d'après Bruno Berthier, politologue, maître de conférence à la faculté de droit de l'université de Savoie, est historien du droit et des institutions et passionné par la Savoie. Laurent Wauquiez, président sortant LR en Auvergne-Rhône-Alpes rassemble près de 44% des suffrages au 1er tour des élections régionales. La région, et notamment la Savoie et la Haute-Savoie s'ancrent encore un peu plus à droite. "Indéniablement,  il y a une prime au sortant qui est très, très nette dans toutes les régions au niveau national, mais c'est très vrai dans la région Auvergne- Rhône-Alpes et particulièrement dans les pays de Savoie. Ce scrutin, une fois de plus, marque l'ancrage pour la droite traditionnelle, dans les pays de Savoie notamment, malgré le taux d'abstention abyssal" détaille Bruno Berthier. "Nous venons de remarquer la liste conduite par M. Wauquiez se montre conforme, en quelque sorte en guise de score à la moyenne régionale. Donc, un ancrage traditionnel à droite des Pays de Savoie qui est confirmé ici très nettement".

Effondrement de l'extrême droite

Il faut aussi noter, souligne Bruno Berthier, "au niveau de ce scrutin aux régionales dans les pays de Savoie, on voit l'effondrement par rapport à ce que l'on pouvait imaginer de la liste du Rassemblement national et du Parti socialiste, puisque si la liste conduite par Mme Vallaud-Belkacem arrive en quatrième position au niveau régional, elle n'est placée qu'en cinquième position en Haute-Savoie". 

Les socialistes ont annoncé dès dimanche soir leur alliance l'écologiste Fabienne Grébert. Un choix évident selon Bruno Berthier "on voit bien que dans cette région, dans cette très, très grande région Auvergne-Rhône-Alpes (et les départements savoyards le confirment) _la principale force d'opposition à gauche est de couleur verte_. Et donc Mme Vallaud-Belkacem, je crois là, prend une décision en acceptant de fusionner sa liste avec celle des écologistes de Mme Grébert. C'est une solution de raison. Il n'y a guère le choix au niveau régional".

Percée des écologistes aux départementales

Au niveau départemental cette fois ci, et notamment en Haute-Savoie, on note une percée des écologistes. "C'est une tendance que l'on observe déjà depuis depuis quelques années, notamment sur l'agglomération annécienne et dans la région lémanique également. Alors, c'est vrai que ce département de la Haute-Savoie, très, très, très marqué à droite, voit une opposition sur sa gauche qui, très nettement, se colore en vert" explique Bruno Berthier. "Il est vrai que les questions de personne et les chamailleries d'appareil ont brouillé sans doute les résultats à gauche, dans cette mouvance écologiste, sur la région annécienne. Mais c'est une tendance lourde qui, malgré l'abstention, va sans doute se confirmer dans les prochains scrutins. Et donc, cela semble correspondre à la sociologie d'une partie des nouveaux arrivants, des Néo-Savoyards qui viennent s'installer ici dans ce département, qui sont relativement jeunes diplômés et qui, pour bon nombre d'entre eux, se reconnaissent dans ce vote écologiste".

Les résultats définitifs en Savoie

Les résultats définitifs en Haute-Savoie

Choix de la station

À venir dansDanssecondess