Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Angoulême : six listes en présence

-
Par , France Bleu La Rochelle

Les élections municipales auront lieu les 15 et 22 mars prochains. A Angoulême, six listes seront présentes pour ce scrutin de proximité. Les thématiques locales sont parfois un peu court-circuitées par des préoccupations nationales.

Vue panoramique du Plateau d'Angoulême
Vue panoramique du Plateau d'Angoulême © Radio France - Pierre MARSAT

C'est le maire sortant qui a été le premier des six candidats à présenter sa liste, jeudi soir à Angoulême. Xavier Bonnefont avait déjà fait de même en 2014, et ça lui avait plutôt réussi puisqu'il avait été élu avec plus de 60% des suffrages au second tour face à Philippe Lavaud. Pour les élections du mois de mars, la liste "Angoulême, c'est vous" est renouvelée pour moitié, avec le soutien des représentants de plusieurs partis, des Républicains à La République en Marche. Mais Xavier Bonnefont ne veut pas rentrer dans ces considérations partisanes : il veut être le garant que ses co-listiers ont été choisis pour leurs compétence et leur enthousiasme plutôt que pour leur parti politique. Il faudra attendre le 14 février pour connaître le programme du maire sortant, candidat à sa succession.

La gauche en ordre dispersé

La présence sur la liste du maire sortant d'un représentant de La République en Marche interroge : David Comet a siégé à l'assemblée nationale, quand la députée socialiste Martine Pinville a été nommée secrétaire d'Etat au commerce. Martine Pinville, battue aux législatives de 2017 dès le premier tour, se présente cette année avec sa liste "Vivre Angoulême", résolument de gauche et du centre, ouverte et citoyenne.  Mais la gauche ne part pas unie pour cette élection : Europe Ecologie Les Verts, Génération(s) issu de la gauche du parti socialiste, et le parti communiste, se retrouvent sur une liste qui rassemble large, emmenée par la conseillère régionale écologiste Françoise Coutant.  Martine Pinville présentera sa liste dimanche en fin de matinée, dans son local de campagne, et Françoise Coutant annoncera le programme de sa liste "Angoulême, dessinons demain", mardi 11 février à la MJC Aragon d'Angoulême. De son côté, la France Insoumise (qui avait réalisé à Angoulême près de 24% des voix au premier tour de la présidentielle en 2017 derrière Jean-Luc Mélenchon) et d'autres personnalités de la gauche de la gauche se retrouvent, avec une stratégie de campagne originale : "Angoulême en commun" est une liste citoyenne, collégiale, sans véritable tête de liste. 

La mairie d'Angoulême, vue du jardin de ville - Radio France
La mairie d'Angoulême, vue du jardin de ville © Radio France - Pierre MARSAT

Le Rassemblement National sera présent en mars avec un jeune homme d'une trentaine d'années, qui a grandi à Angoulême avant de quitter la Charente pour des raisons professionnelles. Florian Gauneau veut mettre en avant, lui aussi, des thématiques locales et pas nationales. En 2014, le Front National n'avait pas atteint à Angoulême la barre des 10% qui lui aurait permis de se maintenir au deuxième tour, et en 2017 le vote Marine Le Pen à l'élection présidentielle était de 22,75% au second tour face à Emmanuel Macron. Une sixième liste, "Elangoulaime", est en cours de constitution pour les élections des 15 et 22 mars prochains.

Dossier sur les élections municipales à Angoulême

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu