Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales à Angoulême : Xavier Bonnefont candidat sans étiquette mais avec le soutien d'En Marche

-
Par , France Bleu La Rochelle

La République En Marche soutient la candidature du maire sortant d'Angoulême, Xavier Bonnefont, aux municipales de mars 2020.Il collaborera avec l'ancien socialiste devenu marcheur, David Comet. Mais ce soutien suscite la démission du conseil municipal d'un autre marcheur, Frédéric Sardin.

Xavier Bonnefont, maire d'Angoulême. Candidat à sa succession
Xavier Bonnefont, maire d'Angoulême. Candidat à sa succession © Maxppp - Renaud Joubert/PHOTOPQR/CHARENTE LIBRE

Angoulême, France

Pas de candidat, mais un soutien. C'est la position de La République en Marche à Angoulême (Charente). Le parti soutient officiellement la candidature de Xavier Bonnefont, aux élections municipales de mars prochain. Le maire sortant est candidat à sa propre succession. "Je pense qu’ils ont pris cette décision étant donné qu’il y a quelque temps ils avaient signalé qu’ils n’étaient pas en position de faire une liste sur Angoulême, pouvant apparaître comme une liste de qualité. Par ailleurs, _"En Marche" a considéré que le travail fourni par l’équipe municipale sortanterejoignait sur bien des points les valeurs de leur famille politique_", a réagi l'élu. 

Un candidat sans étiquette politique 

Xavier Bonnefont remercie le parti de son soutien , mais il rappelle son choix de se présenter sans étiquette politique. _"Il est normal que certaines écuries politiques expriment une position dans une ville de taille comme Angoulême. C’est quelque chose que je comprends ayant été inscrit dans un parti politique pendant quelque temps._Pour autant c’est quelque chose qui ne m’intéresse pas plus que ça. Je rappelle que je suis en dehors de tout parti politique. J’ai ma propre association locale qui s’appelle « Générations Grand Angoulême."

Le maire candidat devrait présenter sa liste en janvier 2020. Il n'y a donc aucun accord avec La République En Marche sur le nombre de colistiers. "Déjà en 2014, j’avais fait une liste de 43 noms dans laquelle figurait 7 à 8 membres encartés dans un parti politique. C’est bien avec cette démarche que je me présente à ces municipales", explique Xavier Bonnefont. Sa seule condition : être adhérent de "Générations Grand Angoulême". Puis, il ajoute : "cette liste répondra à un savant dosage entre profils, catégories socio-professionnelles, catégories d’âge, quartiers .... pour que cette liste soit la plus représentative possible de la ville.

David Comet nommé chef de file de La République En Marche 

Mais il y aura au moins un marcheur dans cette liste. L'ancien député socialiste David Comet a été nommé chef de file par LREM. "Je suis adhérent à la République en Marche et en même temps, je dirais, membre de Génération Grand Angoulême et donc pleinement investi derrière Xavier Bonnefont pour le faire gagner dans cinq mois". David Comet et Xavier Bonnefont confient entretenir une relation de confiance.

"Ils ont désigné David Comet comme un relais. C’est quelqu’un que je connais et qui depuis plusieurs semaines déjà, est devenu un adhérent actif du projet que j’ai déjà impulsé", souligne le maire d'Angoulême. David Comet approuve :" Xavier Bonnefont a une vision pour sa ville et j’y adhère. Mais, il faudra réfléchir ensemble, avec les marcheurs, avec les gens de l’équipe "Générations Grand Angoulême" pour faire émerger un projet qui puisse plaire à chaque Angoumoisins"

Le marcheur David Comet ne voit aucun manque d'enthousiasme alors que Xavier Bonnefont semble prendre quelques précautions suite au soutien de la République en Marche, en rappelant qu'il n'a sollicité aucun parti politique. "L’action qu’il mène de concert avec Thomas Mesnier, sa relation privilégiée qu’il a avec le député En Marche d’Angoulême peut être une preuve de cette bonne foi"

Le marcheur Frédéric Sardin démissionne du conseil municipal

Dans un communiqué de presse, le conseiller municipal d'opposition En Marche, Frédéric Sardin, annonce sa démission. "Je prends acte de la décision du mouvement La République En Marche de soutenir Xavier Bonnefont pour les élections municipales de 2020. _La règle était connue, la décision attendue. Je la respecte_", écrit-il. 

Je ne saurai être comptable du bilan de ce mandat qui s’achève - Frédéric Sardin

Mais l'élu explique que conserver sa place au conseil municipal apporterait beaucoup de confusion : "Il m’apparaît cohérent de rendre le siège que j’occupe au conseil municipal et qui ne peut pas être compté dans les rangs de la majorité. Je ne saurai être comptable du bilan de ce mandat qui s’achève". Il renouvelle tout de même son soutien aux marcheurs. 

David Comet comprend ce besoin de cohérence : _"_Ça devenait incongru - à partir du moment où la République En Marche apporte son soutien à Xavier Bonnefont - d'être à la fois dans la majorité à Paris et dans l’opposition en Charente. Il fallait y apporter une solution, et rapidement".

Je prends sa décision comme une façon de se mettre en conformité avec la décision de sa propre famille politique - Xavier Bonnefont 

Le maire d'Angoulême, Xavier Bonnefont a également réagi à cette démission : "Je prends sa décision comme une façon de se mettre en conformité avec la décision de sa propre famille politique d’investir et de choisir David Comet. Voilà je prends acte de sa démission en tant que maire. Le suivant de liste sur laquelle il a été élu à l’époque, la liste du maire sortant, donc de mon prédécesseur, sera appelé j’imagine à siéger. Donc on verra qui rejoindra les rangs de l’opposition municipale dans quelques jours". Philippe Lavaud, l'ancien maire de la ville a été battu en 2014 par Xavier Bonnefont.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu