Politique

Trois questions à Anne Erschens (LR), présidente du groupe d'opposition à la mairie de Dijon

Par Stéphanie Perenon, France Bleu Bourgogne lundi 19 décembre 2016 à 14:57

Anne Erschens, présidente du groupe d'opposition Les républicains, au conseil municipal de Dijon
Anne Erschens, présidente du groupe d'opposition Les républicains, au conseil municipal de Dijon © Radio France - Stéphanie Perenon

Dernier conseil municipal de l'année ce lundi soir à Dijon. Les élus débattent des orientations budgétaires pour l'année 2017. Un budget en baisse que l'opposition menée par Anne Erschens ne votera pas.

Le budget de 2017 présenté ce lundi soir en conseil municipal accuse une légère baisse par rapport au budget 2016, 251 millions d'euros contre 257 millions. Est-ce que c'est un budget qui vous convient ?

C'est un budget à la baisse car il y a des baisses de dotations de l'État qui persistent depuis plusieurs années et ça grève les budgets des collectivités et forcément les budgets sont, soit stables soit à la baisse. C'est un budget qui me convient , car des efforts sont faits mais il y a des thématiques qui nous embêtent un peu, comme la fiscalité.

Le prochain grand projet de Dijon, c'est la Cité de la Gastronomie qui doit voir le jour en 2018. Or le projet est bloqué par des recours déposés par Emmanuel Bichot. Il a raison, Emmanuel Bichot de contester l'attribution du projet au groupe Eiffage ?

Ces recours sont fondés sur des éléments juridiques donc je ne peux pas me permettre d'émettre un jugement. Mais ce que je peux dire c'est que ces recours font prendre du retard à un projet qui est important. C'est un grand projet pour Dijon, pour son attractivité et c'est aussi dommage pour les entreprises qui attendent et qui en ont bien besoin.

A propos des législatives, François-Xavier Dugourd demande une primaire sur la première circonscription de Côte-d'Or. Vous avez refusé. Pour quelle raison ?

Je refuse pour une seule et bonne raison, c'est que en terme de statuts au sein des Républicains, le mode de désignation des candidats c'est une investiture par la commission nationale d’investiture donc je m'en tiens là. François-Xavier Dugourd se dit légitimiste mais je regrette la légitimité c'est de respecter les règles, qu'elles s'appliquent de manière favorable ou défavorable. J'en appelle à la raison de tous les candidats qui auraient des prétentions pour revenir dans le droit chemin.

Suivez en direct le dernier conseil municipal de l'année à Dijon, lundi soir à 18h30 salle de Flore