Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique
Dossier : Les élections européennes 2019

Anne-Sophie Pelletier, de l'EHPAD des Opalines au Parlement européen

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Besançon, France Bleu

La candidate France insoumise Anne-Sophie Pelletier a été élue députée européenne ce dimanche. Elle fait donc son entrée au Parlement européen, après s'être révélée au grand public à travers son combat pour la dignité des personnes âgées à l'EHPAD des Opalines de Foucherans dans le Jura.

Anne-Sophie Pelletier pour la France insoumise.
Anne-Sophie Pelletier pour la France insoumise. © Maxppp - Jean-Claude Tardivon

Jura, France

Son combat pour le bien-être des seniors l'avait propulsée sur le devant la scène nationale, la Jurassienne Anne-Sophie Pelletier vient d'être élue députée européenne ce dimanche sur la liste de la France Insoumise (LFI).

La liste portée par Manon Aubry a réalisé 6,6% des suffrages (selon des résultats partiels), se classant en cinquième position, au coude à coude avec PS/Place publique. Anne-Sophie Pelletier, numéro 5 sur la liste, fait donc son entrée au Parlement européen à Strasbourg. 

La militante de gauche dit vouloir y "défendre les droits de nos seniors dans la dignité", mais aussi faire en sorte "que l’Éducation nationale reconnaisse les enfants précoces à leur juste valeur". 

L'EHPAD des Opalines, premiers faits d'armes 

Anne-Sophie Pelletier s'est faite connaître pendant la grève de l'EHPAD des Opalines dans le Jura en 2017. 117 jours de lutte, avec à la clef deux embauches, une prime de 450 euros et trois semaines de congés exceptionnel. Une grève exceptionnelle par sa durée, mais aussi par son retentissement national. C'est pendant cette grève qu'Anne-Sophie Pelletier s'engage à la CGT, avant de rejoindre la France insoumise en octobre 2017. 

Suite à un article du journal Le Monde, la grève aux Opalines atterri sur le devant de la scène en France. François Ruffin, député Insoumis apostrophe même Agnès Buzyn, la ministre de la Santé à ce sujet, en pleine séance à l'Assemblée nationale. 

Ce mouvement de grève, pour la dignité des pensionnaires de maison de retraite et des aides-soignants trouve donc un écho national, à l'époque Anne-Sophie Pelletier, aide médico-psychologique et syndiquée CGT est porte-parole emblématique des personnels grévistes. 

En première ligne pour défendre les seniors

Par la suite, Anne-Sophie Pelletier va écrire un livre sur son expérience en maison de retraite. "Ehpad, une honte française"(éd. Plon, 2019), un livre choc pour dénoncer les mauvais traitements que subissent les seniors. Parallèlement, l'ancienne porte-parole des grévistes de l'EHPAD des Opalines rejoint la France Insoumise, et s'engage pour les élections européennes. 

Depuis le début de l'année 2019, Anne-Sophie Pelletier multiplie les interventions dans les médias. "Les vieux sont les oubliés de la République", a-t-elle notamment déclaré au Journal du Dimanche en janvier dernier. "J'aimerais que l'État entende que les personnes âgées, fragilisées, sont « des oubliées de la République »" déclare-t-elle au quotidien l'Humanité peu de temps après. 

Parcours atypique

Rien ne prédestinait Anne-Sophie Pelletier à se lancer dans l'arène politique. Née dans une famille d’enseignants, titulaire d’un bac scientifique, elle a étudié dans une école d'art à Aubusson.

Anne-Sophie Pelletier a ensuite quitté un poste de direction dans l'hôtellerie pour se consacrer au soin des personnes âgées. Un reconversion pour "aider les plus fragiles", mission qu'elle va désormais mener à l'échelle européenne. 

Les élus français au Parlement européen. - Visactu
Les élus français au Parlement européen. © Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu