Politique

VIDEOS - "L'automobiliste n'est pas un ennemi" : Anne Souyris co-présidente du groupe EELV au Conseil de Paris

Par Martine Bréson, France Bleu Paris Région mardi 27 septembre 2016 à 9:06 Mis à jour le mardi 27 septembre 2016 à 10:35

Anne Souyris
Anne Souyris © Radio France - Martine Bréson

L'emploi, la présidentielle et la primaire des écologistes, la piétonisation des voies sur berges à Paris et un l'ouverture d'une espace naturiste dans la capitale : ce sont les sujets abordés par Anne Souyris, Europe Ecologie Les Verts. Elle était l'invitée de France Bleu à 8h10.

Anne Souyris co-présidente du groupe Europe Ecologie Les Verts au Conseil de Paris était l'invitée de France Bleu à 8h10. Elle a réagi aux chiffres de l'emploi qui ne sont pas bons. A la fin du mois d'août 2016, le chômage était en hausse de +0,7% en Ile-de-France. Elle a aussi évoqué la présidentielle et elle a parlé de la primaire chez les écologistes. Elle a indiqué qu’elle soutenait Yannick Jadot parce qu'il était pro-européen. Elle est revenue sur le vote favorable à la piétonisation des voies sur berges à Paris qui est intervenu lundi au Conseil de Paris. Elle a évoqué la création d'un espace naturiste dans la capitale, un espace qu'elle souhaite mixe, ni fermé ni grillagé. Ce sont les Verts qui ont proposé ce vœu au Conseil de Paris.

Regardez l'intégralité de l'interview d'Anne Souyris :

A retenir

La hausse du chômage de +0,7% en Ile-de-France

"C'était le seul argument de toutes ces dernières années, c'était l’inversion de la courbe du chômage et c'est justement ce qu'il (François Hollande) n'a jamais réussi à faire, donc comme il n'a pas eu de courage politique non plus sur le reste, ça finit par être un vrai problème pour la suite".

Si Anne Hidalgo était candidate à la présidentielle, pourriez-vous la suivre?

"Pour l'instant, elle ne pose pas la question. En tout cas pour maintenant..."

La primaire des écologistes

Pour ma part, je suis pour Yannick Jadot qui est le plus à la fois européen et pro-européen dans une situation où c'est absolument impossible que la France reste comme ça, isolée, et où l'Europe a besoin de se renforcer pour, en particulier, faire face à toute la question migratoire. (Cette question) passera au Conseil de Paris aujourd'hui puisque nous allons voter la création de deux zones d'accueil, notamment à Paris, qui pendra place dès le mois d'octobre 2016.. C'est une question de solidarité internationale, de dignité minimale et pour Paris, nous sommes la ville la plus riche de France, et c'est une question cruciale à résoudre dès maintenant.

La piétonisation de voies sur berges à Paris

L'ouverture des berges aux piétons, ce n'est pas une punition, c'est d'abord une ouverture aux piétons. Tout le monde est piéton...La ville de Paris dit aux automobilistes : on va vous aider à changer de méthode, on va vous proposer d'autres manières de voyager à Paris. On va aussi, en libérant des espaces... parce que c'est notre objectif qu'il y ait moins de voiture à Paris, faire en sorte que les gens qui en ont besoin puissent mieux circuler... nous, l’automobiliste, ce n'est pas un ennemi, c'est juste qu'il est aussi malheureux dans sa voiture pendant deux heures le matin actuellement.

La création d'un espace naturiste à Paris

"Vous savez qu'un Français sur dix a envie de tenter l'expérience naturiste... Vous savez qu'il y a deux millions de naturistes en France déjà, que c'est la plus grande destination naturiste... un clivage, de quel clivage vous parlez, des gens qui n'ont pas envie de voir des gens nus dans la ville mais ils ne les verront pas. Ils seront dans un des parcs de Paris, dans un des bois autour de Paris, peut-être sur les berges... L'idée, c'est de faire que la ville soit un endroit où on peut aussi avoir un corps...

Regardez l'intégralité de l'interview d'Anne Souyris :

Partager sur :