Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Mort de Jacques Chirac

Annick Courtat, des souvenirs de Jacques Chirac plein la tête

-
Par , France Bleu Orléans

Quarante ans de carrière politique au RPR, trente ans d'amitié avec Jacques Chirac : l'ex maire de La Ferté-Saint-Aubin, Annick Courtat, se souvient avec émotion de l'ancien président de la République décédé le 26 septembre. Elle ouvre son album photos pour France Bleu Orléans.

L'ancienne maire de La Ferté-Saint-Aubin Annick Courtat a conservé de nombreuses photo d'elle aux côtés de Jacques Chirac.
L'ancienne maire de La Ferté-Saint-Aubin Annick Courtat a conservé de nombreuses photo d'elle aux côtés de Jacques Chirac. © Radio France - Mathilde Bouquerel

Quand on entre chez Annick Courtat à La Ferté-Beauharnais dans le Loir-et-Cher, où elle vit désormais, la télévision est allumée en continu sur une chaîne d'information. Sur l'écran, une archive : Jacques Chirac, la cinquantaine, sert des mains au Salon de l'agriculture. "J'ai besoin de voir son visage, de le voir parler et marcher ...", explique l'ancienne maire RPR de La Ferté-Saint-Aubin.

Et des souvenirs de l'ex-président de la République, décédé le 26 septembre dernier, il y en a plein le salon de celle qui fut maire de La Ferté de 1989 à 2001.

Jacques Chirac s'était rendu aux Fêtes Johanniques d'Orléans en 1996 (Annick Courtat est au deuxième plan à droite, en blanc)
Jacques Chirac s'était rendu aux Fêtes Johanniques d'Orléans en 1996 (Annick Courtat est au deuxième plan à droite, en blanc) © Radio France - Mathilde Bouquerel

Une amitié de trente ans

L'histoire d'Annick Courtat avec le RPR, puis l'UMP, a duré 40 ans. Son amitié avec Jacques Chirac, 30. "J'avais l'impression d'être une petite sœur pour lui", se souvient-elle avec un sourire, "nous avions en commun le goût des activités liées à l'humanitaire. Et puis La Ferté est une importante terre de Résistance ..."

Annick Courtat a reçu la Légion d'honneur de la part de Jacques Chirac en 1997
Annick Courtat a reçu la Légion d'honneur de la part de Jacques Chirac en 1997 © Radio France - Mathilde Bouquerel

À la mort brutale de son mari, dans la nuit du 15 octobre 1991, l'ancien président avait même envoyé des fleurs et un courrier "très chaleureux" à l'élue du Loiret. Malgré cet événement tragique, Annick Courtat avait alors décidé de conserver ses fonctions et même d'assister au conseil municipal du lendemain. Plus tard, Annick Courtat été récompensée de la Légion d'honneur en 1997, qui lui a été remise par Jacques Toubon, de la part de Jacques Chirac.

Le métier de femme politique m'a appris à cacher mes sentiments ... mais là, j'ai du mal

C'est donc très personnellement qu'elle vit le décès de l'ancien président de la République. "Le métier de femme politique m'a appris à cacher mes sentiments ... mais là, j'ai du mal", confie-t-elle.

Présente au dérapage sur "le bruit et l'odeur"

Amie pour le meilleur et pour le pire, Annick Courtat était également présente le 19 juin 1991 lors du fameux dérapage de Jacques Chirac sur "le bruit et l'odeur", lors d'un banquet républicain organisé à Orléans. Alors président du RPR, celui qui était alors maire de Paris assistait à une réunion-débat. Pendant le repas que partagent élus et militants, il prend alors le micro et se lance dans un discours polémique sur les familles issues de l'immigration

Annick Courtat et Jacques Chirac le 19 juin 1991, lors d'une réunion du RPR où l'ancien président a prononcé sa phrase très polémique sur "le bruit et l'odeur"
Annick Courtat et Jacques Chirac le 19 juin 1991, lors d'une réunion du RPR où l'ancien président a prononcé sa phrase très polémique sur "le bruit et l'odeur" © Radio France - Mathilde Bouquerel

"J'ai été très surprise, comme tout le monde d'ailleurs, car ce n'était pas préparé", concède Annick Courtat, "Mais cette phrase a été montée en épingle plus tard alors qu'il décrivait, peut-être maladroitement, une réalité que l'on constate dans certains quartiers ..." 

Une présence aux obsèques "par la pensée"

Annick Courtat ne pourra pas se rendre aux obsèques nationales de l'ancien chef de l'Etat
Annick Courtat ne pourra pas se rendre aux obsèques nationales de l'ancien chef de l'Etat © Radio France - Mathilde Bouquerel

Annick Courtat vient de subir une lourde opération du pied et ne pourra donc pas se rendre aux obsèques nationales ce lundi 30 septembre à Paris. "Mais j'y serai par la pensée, et ma télévision restera allumée toute la cérémonie."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess