Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Anticor ouvre un groupe local dans les Ardennes

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

L'association de lutte contre la corruption Anticor s'est fait une spécialité de porter en justice les affaires politico-financières. Elle s'implante désormais localement et ouvre son 89ème groupe dans les Ardennes.

Hamid Mohand Kaci, référent local d'Anticor dans les Ardennes
Hamid Mohand Kaci, référent local d'Anticor dans les Ardennes © Radio France - Alexandre Blanc

Depuis sa création en 2003, l'association Anticor s'est illustrée au niveau national en engageant des actions en justice dans plusieurs affaires impliquant le milieu politique et de grandes entreprises : Richard Ferrand, Alexis Kohler, l'ancien président de Radio France et de l'Ina Mathieu Gallet, Alstom, Veolia, l'affaire des sondages de l'Elysée, etc. Anticor compte plus de 4200 adhérents en France et est engagée actuellement dans 85 procédures

Fort de cette expérience à l'échelle nationale, Anticor souhaite maintenant s'attaquer aux affaires de corruption locales. Après la Marne, l'antenne ardennaise est le 89ème groupe local d'Anticor.  

6 signalements reçus

Son référent, Hamid Mohand Kaci, dit avoir déjà reçu six signalements depuis la création de l'antenne locale en mars 2020. Il invite les Ardennais à devenir lanceurs d'alerte en dénonçant les infractions dont ils auraient connaissance. Anticor peut se saisir d'affaires de corruption, de trafic d'influence, de favoritisme, de détournement de biens publics, de concussion, d'entrave à l'exercice de la justice, d'achat de voix ou d'entrave à l'exercice du droit de vote.  

Depuis 2015, Anticor dispose d'un agrément pour se porter partie civile. Cela permet à l'association de saisir directement un juge d'instruction et d'éviter qu'une affaire ne reste lettre morte si le parquet, placé sous l'autorité hiérarchique du ministère de la Justice, classe sans suite.  

"Pas de vengeance personnelle"

Ancien candidat aux municipales à Charleville-Mézières, Hamid Mohand Kaci est à titre personnel, en procès contre le Conseil départemental des Ardennes, son employeur. Il accuse son employeur de harcèlement moral et de discrimination raciale, affirme qu'une enquête menée suite à la fuite de documents internes lui a coûté son poste de médiateur. Hamid Mohand Kaci est désormais agent d'accueil. Pour autant le référent ardennais d'Anticor assure ne pas vouloir utiliser sa nouvelle fonction à des fins de vengeance personnelle.  

Je ne rentrerai pas dans ce jeu, de régler mes comptes par l'intermédiaire de l'association Anticor – Hamid Mohand Kaci, référent d'Anticor dans les Ardennes  

Chaque cas signalé à Anticor est examiné par le pôle juridique national de l'association et c'est cette cellule qui décide des éventuelles suites judiciaires à donner. "Le référent n'est qu'un relai", tempère Hamid Mohand Kaci. Pour joindre Anticor dans les Ardennes, il faut envoyer un mail à l'adresse gl08@gl-anticor.org.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess