Politique

Après 49 ans de mandat, un maire du Nord laisse la place aux jeunes

Par Rafaela Biry-Vicente, France Bleu Nord vendredi 7 février 2014 à 10:38

Marcel Duchemin
Marcel Duchemin © Radio France - Rafaela Biry-Vicente

Marcel Duchemin est élu depuis près d'un demi-siècle dans le village des Rues-des-Vignes, dans le Cambrésis. Mais en mars, il a décidé de laisser la place aux jeunes.

Marcel Duchemin est né il y a 80 ans à Les-Rues-des-Vignes, dans le Cambrésis. Le petit village de 750 habitants qui abrite l'abbaye de Vaucelles, l'archéosite et l'usine Royal Canin. Depuis qu'il a 31 ans, il est aux manettes de la commune, d'abord en tant que conseiller municipal et depuis 1989 en tant que maire . Mais il a décidé de laisser maintenant la place aux jeunes pour le prochain mandat.

Marcel Duchemin raconte l'évolution de la fonction de maire en 49 ans

Malgré l'arrivée des communautés de communes, la complexification de la fonction de maire, le retraité de la verrerie de Masnières n'a jamais eu le blues du maire, bien au contraire.

"c'est le virus du village, toujours améliorer...aller de l'avant ! "

À 80 ans, Marcel Duchemin a encore plein d'idées pour améliorer la vie dans son village qu'il connait dans les moindres recoins . Un village qui a gagné près de 100 habitants pendant son mandat et qui a su conserver quatre classes à l'école primaire. Et le retraité n'est pas fatigué, même s'il utilise aujourd'hui les rampes pour monter les marches de la mairie reconnait-il, il est tous les jours au bureau à 8h pour donner les consignes.

Marcel Duchemin portrait

Mais celui qui a passé toute sa vie au service de ses administrés a décidé de jetter l'éponge pour profiter un peu de sa retraite.

"il faut laisser la place aux jeunes, aux nouvelles idées, mais je passerai de temps en temps voir s'ils vont dans le bon sens", rigole Marcel Duchemin

Deux listes vont s'affronter en mars prochain pour remplacer Monsieur le maire qui va enfin pouvoir profiter des équipements qu'il a mis en place comme le boulodrome chauffé, en revanche pas question d'aller au club du 3e âge trop "plan plan" pour celui qui est toujours au four et au moulin, à part peut-être pour les "gueuletons" conclut-il en souriant.