Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Le sénateur de l'Hérault Jean-Pierre Grand quitte Les Républicains après 50 ans d'engagement

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Hérault

Jean-Pierre Grand, sénateur de l'Hérault et ex-maire de Castelnau-le-Lez, rend sa carte du parti Les Républicains, dont il a été membre et élu depuis 50 ans : "Les Républicains n'incarnent plus le gaullisme et les valeurs de la droite républicaine", selon lui.

Jean-Pierre Grand, sénateur Les Républicains de l'Hérault
Jean-Pierre Grand, sénateur Les Républicains de l'Hérault © Radio France - Guillaume Roulland

Hérault, France

"C'est tout sauf un coup de tête", affirme d’entrée Jean-Pierre Grand. Le sénateur de l'Hérault et ancien maire de Castelnau-le-Lez claque la porte de son parti, Les Républicains. Après 50 ans d'engagement, il quitte le parti qui "ne défend plus les valeurs du gaullisme, de la droite républicaine".

"Quand je vois le député LR Eric Ciotti à la télévision , j'ai l'impression que c'est le collaborateur ou le porte parole de Marine Le Pen "

La goutte qui a fait déborder le vase, c'est la révélation d'un déjeuner entre Robert Ménard et trois candidats potentiels ou déclarés à la mairie de Sète : Myriam Roques (Rassemblement national), Rudy Llanos (UDI) et surtout Sébastien Pacull (Les Républicains) et le fait qu'au plan national, personne ne l'ait condamné."On a dépassé la porosité , on est dans l'action commune avec l’extrême droite,"poursuit Jean Pierre Grand.

Jean-Pierre Grand appelle tous ceux qui partagent "sa sensibilité  gaulliste" à s'unir pour représenter la "vraie image" de la droite. 

Chiraquien fidèle et villepiniste déclaré, Jean-Pierre Grand, qui aura bientôt 69 ans, a été, de 1983 à 2017, maire de Castelnau, commune limitrophe de Montpellier. En désaccord depuis des années avec les instances locales de son parti, pour les prochaines élections municipales à Montpellier, il soutient publiquement la candidature de l'homme d'affaires Mohed Altrad et non celle des Républicains.

Jean-Pierre Grand explique pourquoi il claque la porte des Républicains

Choix de la station

France Bleu