Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Après 50 ans de mariage, ces deux Amboisiens votent pour la première fois pour le même candidat

-
Par , France Bleu Touraine

Le succès d'Emmanuel Macron repose sur le fait d'avoir réussi à séduire au-delà du clivage Gauche-Droite. Exemple extrême à Amboise : Claire et Claude, mariés depuis 50 ans, ont pour la première fois choisi le même candidat, après des décennies de désaccords politiques.

Claire a toujours voté à Gauche, Claude a toujours été à Droite. Dimanche, ils ont choisi Macron.
Claire a toujours voté à Gauche, Claude a toujours été à Droite. Dimanche, ils ont choisi Macron. © Radio France - Boris Compain

Les études montrent que le succès d'Emmanuel Macron repose sur le fait d'avoir su attirer aussi bien des électeurs de Gauche que des électeurs de Droite. Claire et Claude, 70 et 75 ans, qui vivent à Amboise, sont le parfait exemple de cette transgression des clivages habituels.

Ce couple est marié depuis 50 ans : elle a toujours voté à Gauche, il a toujours voté à Droite, mais dimanche, pour la première fois de leur vie commune, ils ont voté pour le même candidat.

Portrait de Claire et Claude

Pendant 50 ans, leurs 2 voix se sont annulées à chaque élection, mais ça n'a jamais été un réel problème

"On n'a jamais essayé de convaincre l'autre, parce que c'était perdu d'avance. On a toujours respecté les opinions de l'autre. En fait, ce n'était pas un sujet" Claude

Le couple connait tout de même deux périodes pénibles : mai 1968 et mai 1981

"En mai 1968, Claude n'avait pas tellement envie qu'on bouscule l'ordre établi, et moi j'explosais. J'avais été à la fac de Nanterre avec Daniel Cohn-Bendit, c'était le printemps, c'était "sous les pavés la plage". Et en 1981, lors de l'élection de François Mitterrand, il était dans un schéma où les chars russes allaient arriver sur les Champs-Elysées, sans vouloir trop le caricaturer. Ce soir-là, j'ai pris ma voiture et je suis allée vivre ma soirée du 10 mai ailleurs" Claire

Fin 2016, Claire quitte le parti socialiste, qu'elle trouve sclérosé, et rejoint En Marche Touraine. Elle mène une campagne très active pour le candidat Macron, à partir du mois d'octobre. Claude, qui n'a jamais été encarté nulle part, met plus longtemps à être séduit par Macron, mais les derniers débats finissent de le convaincre. C'est sur les valeurs, plus que sur le programme, que le couple s'est retrouvé.

"La jeunesse, l'ouverture, l'Europe, la bienveillance, cette façon de responsabiliser chacun, tout ça nous va très bien. On s'est retrouvé sur la démarche de Macron, encore plus que sur son programme"' Claude

Dimanche dernier, au premier tour, les 7 membres de la famille ont tous voté Macron. La politique n'est plus un sujet tabou

Choix de la station

À venir dansDanssecondess