Politique

Après le renoncement de François Hollande, Manuel Valls devrait se déclarer rapidement

Par Géraldine Houdayer, France Bleu vendredi 2 décembre 2016 à 7:28

Après le renoncement de François Hollande, Manuel Valls devrait se déclarer rapidement.
Après le renoncement de François Hollande, Manuel Valls devrait se déclarer rapidement. © AFP - Stéphane de Sakutin

Après le coup de tonnerre provoqué par le renoncement de François Hollande à un second mandat, les regards sont braqués vers Manuel Valls. Le Premier ministre devrait se déclarer candidat à la présidentielle très rapidement. D'après l'Obs, Valls va démissionner et Bernard Cazeneuve le remplacerait.

Après le coup de théâtre provoqué par l'annonce, ce jeudi soir, du renoncement de François Hollande à briguer un second mandat, les regards sont braqués sur Manuel Valls ce vendredi. Le premier ministre, qui a salué "le choix d'un homme d'Etat", va devoir officialiser rapidement sa candidature à la primaire de la gauche.

La démission de Manuel Valls imminente

La question qui se pose est maintenant celle du moment qui sera choisi par manuel Valls pour déclarer sa candidature, alors que la date-butoir pour les inscriptions à la primaire de la gauche est fixée au 15 décembre. D'après l'Obs, la démission du Premier ministre est imminente et pourrait avoir lieu dès ce vendredi matin. Le site du journal annonce même son remplacement par Bernard Cazeneuve, l'actuel ministre de l'Intérieur. A l'Elysée, le président a fait sa déclaration de renonciation sans dire qu'il soutenait son Premier ministre, ni même le citer. Mais les deux hommes se sont parlé à deux reprises, avant et après l'annonce, selon l'entourage de M. Valls. Le Premier ministre est en déplacement presque toute la journée à Nancy, alors que le président de la République s'envole pour les Emirats arabes unis pour une conférence internationale.

Huit Français sur dix approuvent le renoncement de François Hollande

Huit Français sur dix (82%) approuvent la décision de François Hollande, selon un sondage Harris Interactive publié ce vendredi. 4% en revanche, la "désapprouvent" et 14% répondent "ni l'autre ni l'autre." Chez les sympathisants de gauche, ils sont 86% à "approuver", 88% chez les sympathisants de la droite et du centre, 84% chez les sympathisants du Front national.

Partager sur :