Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Après la mort de Simone Veil : les réactions dans le Poitou

-
Par , , France Bleu Poitou
Poitiers, France

Elle allait fêter ses 90 ans le 13 juillet prochain, Simone Veil est morte aujourd'hui à l'âge de 89 ans. C'est son fils, l'avocat Jean Veil qui annonce la nouvelle. Une nouvelle qui fait réagir jusque chez nous dans le Poitou.

 Simone Veil, ancienne ministre de la santé, ex-présidente du Parlement Européen ici photographiée en 1989.
Simone Veil, ancienne ministre de la santé, ex-présidente du Parlement Européen ici photographiée en 1989. © Maxppp -

Depuis ce matin et l'annonce du décès de Simone Veil, les réactions affluent dans le Poitou. Il y a d'abord celle du maire PS de Poitiers, Alain Claeys qui se souvient avant tout du passé de l'ancienne ministre de la Santé, déportée alors qu'elle avait 16 ans dans les camps de la mort.

On retiendra de Simone Veil, son immense humanité qui a puisé dans cette immense souffrance qu'elle a vécue pendant la guerre. Alain Claeys

L'ancienne député socialiste de la Vienne, Catherine Coutelle, chargée du droit des femmes sous la précédente législature à l'Assemblée, estime que Simone Veil était une "grande dame, une grande politique". Elle présidera le Parlement Européen en 1979. L'ex élue se souvient également bien sûr du combat de Simone Veil pour l'IVG en 1974. La loi sera adoptée en 1975 après 25 heures de débat.

C'était une grande dame, une grande politique. Catherine Coutelle

Au delà de la classe politique, la mort de Simone Veil touche également les défenseurs de l'IVG, dont les militants et bénévoles du planning familial comme la poitevine Françoise Petit pour qui ce décès marque "la fin du parcours de cette femme qui nous a été très utile, à nous, les femmes, parce qu'elle s'est battue contre son camp, contre la morale, contre les hommes qui étaient à l'Assemblée nationale."

Elle s'est battue contre toutes les idées reçues, pour faire accepter de voter cette loi qui était, à cette époque là, assez révolutionnaire. Françoise Petit, du planning familial de la Vienne.

Autre réaction dans le Poitou, celle d'une femme médecin qui pratique l'IVG. C'est Stéphanie Mignot-Grandcolin. "Pour moi, pour nous, cela (cette loi IVG) représente la survie, il y a tellement de femmes qui verraient leur vie basculer avec une énième grossesse non désirée dans la situation où elles sont avec des compagnons violents, harcelants, que cela leur permet de s'échapper".

Pour moi, pour nous, cette loi IVG représente la survie. Stéphanie Mignot-Grandcolin, médecin à Poitiers. Elle pratique des IVG.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess