Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Attentats de Paris : "J'avais raison" réagit Yves Nicolin, député de Roanne

dimanche 15 novembre 2015 à 14:26 Par Virginie Salanson et Marie Rouarch, France Bleu Saint-Étienne Loire et France Bleu

"J'avais raison" dit le maire de Roanne, dans la Loire, au surlendemain des attentats meurtriers qui ont frappé Paris, Yves Nicolin (LR) a réaffirmé ce week-end qu'il ne faut "accueillir que les migrants chrétiens", comme il l'avait demandé en septembre dernier sur France Bleu Saint Etienne Loire.

Yves Nicolin, le député de Roanne, dans la Loire
Yves Nicolin, le député de Roanne, dans la Loire © Maxppp

"Je fais simplement un constat, nous sommes face à une vague de terrorisme" explique calmement Yves Nicolin ce dimanche matin, joint au téléphone par France Bleu-Saint-Étienne Loire. Le député-maire Les Républicains de Roanne (Loire) réagit à  une publication faite samedi soir, sur son compte Facebook, au lendemain des attentats meurtriers qui ont fait au moins 129 morts et plus de 300 blessés à Paris. Dans ce message (copie d'écran ci-dessous), il persiste  et réaffirme sa volonté de n'accueillir dans sa commune des migrants "que sous certaines conditions et en priorité des chrétiens et Yezidis parce qu'ils ne représentaient pas le risque d'être infiltrés". (par Daesh ndrl) Yves Nicolin avait déjà défendu cette position en septembre dernier, déclenchant une polémique et de nombreuses protestations politiques

Capture d'écran de la page Facebook d'Yves Nicolin - Aucun(e)
Capture d'écran de la page Facebook d'Yves Nicolin

"L'actu me donne malheureusement raison"

Le député-maire de Roanne, se défend de cibler les migrants et particulièrement les musulmans, mais il souligne dans son post "qu'au moins l'un des terroristes était un migrant. Il était arrivé récemment de Syrie. L'actu me donne malheureusement raison". Il précise au téléphone : "c***_____*ertains profitent du flux migratoire, en provenance de Syrie notamment, pour s'infiltrer parmi des migrants qui sont de bonne foi et qui ne fuient que la guerre, pour venir sur notre territoire commettre le chaos"_.

"Nous devons étudier leurs dossier avant de leur ouvrir nos portes" Yves Nicolin

Selon lui, "nous devons être beaucoup plus vigilants dans l'accueil de ces migrants. Nous devons trouver des moyens pour (...) étudier les dossiers des migrants avant de leur ouvrir nos portes. Si nous ne le faisons pas, nous serons confrontés à nouveau à des difficultés ". 

Par ailleurs, Yves Nicolin en a appelé à Nicolas Sarkozy, le président Les Républicains et à Christian Jacob pour demander la fermeture de toutes les mosquées salafistes de France et l'expulsion des imams radicaux.

Mesures radicales

En septembre dernier, sur France Bleu Saint-Étienne Loire, Yves Nicolin avait proposé, afin d'être sûr que les migrants ne soient pas des "terroristes déguisés", que ceux qu'il accueille à Roanne soient uniquement "des chrétiens", gage selon lui, "d'une garantie suffisante" (de sécurité ndrl).

Ces propos avaient soulevé un tollé en France et été condamnés par de nombreux élus politiques. Même le préfet de la Loire, Fabien Sudry, avait, dans un communiqué, rappelé que "conformément à nos règles et nos principes républicains, l'accueil des réfugiés ne saurait toutefois se faire sur une base discriminante, basée sur la religion par exemple".

>> LIRE AUSSI : Déclarations d'Yves Nicolin sur les migrants : indignation générale et... silence à droite