Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Après les élections départementales, cap sur les régionales

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire
Manuel

Les élections régionales sont prévues en décembre prochain. Actuellement les régions Rhône-Alpes et Auvergne sont dirigées par la gauche. Mais au vu des résultats des élections départementales, le scrutin risque d'être compliqué pour le parti socialiste et ses alliés.

Sur douze départements, dix sont à droite et deux à gauche dans la région Rhône-Alpes-Auvergne
Sur douze départements, dix sont à droite et deux à gauche dans la région Rhône-Alpes-Auvergne

Sur les douze départements de la future grande région Rhône-Alpes-Auvergne, seuls deux sont restés à gauche après le second tour des élections départementales dimanche dernier : l'Ardèche et le Puy-de-Dôme. L'Ain, l'Isère, la Drôme et l'Allier ont été emportés par la vague bleue.

Si on regarde dans le détail les résultats ces départementales, les partis de la droite et du centre ont été largement majoritaires au premier tour (*) avec 38% des voix. C'est neuf points de plus que les partis de gauche. Le Front national arrive lui en troisième position avec moins de 25% des suffrages.

Mais cette photographie de l'électorat de la grande r2gion Rhône-Alpes-Auvergne a ses limites . Parce que le scrutin des régionales permet les fusions dans l'entre-deux tours ; parce qu'il comporte surtout une dose de proportionnelle au second tour. Et puis, enfin, parce que dimanche dernier, la métropole lyonnaise ne participait pas à ces élections départementales. Elle représente pratiquement le quart du corps électoral de Rhône-Alpes-Auvergne. De quoi bousculer les équilibres. D'autant que c'est un socialiste qui a remporté la mairie de Lyon il y a seulement un an. Et que les resultats du Front national sont souvent plus faibles dans les grandes villes.

() Nous avons travaillé sur les résultats du premier tour, car pour se qualifier pour le second tour des élections régionales, il faut obtenir 10% des inscrits. Contre 12.5% aux départementales. La gauche a été éliminée dès le premier tour des départementales dans certains cantons, alors qu'avec le même résultat, elle aurait pu se maintenir lors d'un scrutin régional.  *
bandeau doss departementales loire
bandeau doss departementales loire © Maxppp
Choix de la station

À venir dansDanssecondess