Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Après les élections départementales, la gauche est à reconstruire au Pays Basque

-
Par , France Bleu Pays Basque

Le Pays Basque n'a plus de conseillers départementaux socialistes suite aux départementales 2021. La faute à des reports de voix problématiques, parce que dans sa globalité, la gauche n'a pas reculé dans les douze cantons du Pays Basque

Henri Etcheto (PS), Sophie Bussière (EELV) et Iker Elizalde (EH Bai)
Henri Etcheto (PS), Sophie Bussière (EELV) et Iker Elizalde (EH Bai) © Radio France - Stéphane Garcia/Bixente Vrignon

En 2015 au deuxième tour des élections départementales, la gauche obtenait 47% des voix. En 2021, c'est 46%. Un écart minime qui n'explique pas qu'un seul canton reste dans le camp de la gauche, celui d'Hendaye Côte Basque sud. L'équilibre entre les grands blocs, gauche et droite n'a pas bougé, mais le rapport de force a changé au sein de la gauche, divisée entre EH Bai, les abertzale de gauche, et la Gauche 64 qui rassemble PS, PC et divers gauche. 

En 2015, EH Bai créait la surprise en se qualifiant dans cinq cantons au second tour. En 2017, la coalition abertzale de gauche est présente dans sept, alors que le parti socialiste n'était pas en mesure de présenter des candidats partout. Et le seul canton gagné par EH Bai, c'est au détriment du Parti socialiste justement. Parce qu'ailleurs, les reports de voix ont été très mauvais, que ce soit dans la Montagne Basque, du côté du Pays de Bidache-Amikuze-Oztibarre ou sur Nive-Adour. Le candidat EH Bai de ce dernier canton, Mathieu Elgoyhen, le reconnait : "Je constate qu'un grand nombre de nos électeurs a fait le choix de ne pas se déplacer, et un report des voix depuis la gauche, qui ne s'est pas fait systématiquement. La preuve qu'il faut continuer à travailler".

Les candidats de Forces 64 font carton plein sur les 3 cantons de Bayonne
Les candidats de Forces 64 font carton plein sur les 3 cantons de Bayonne © Radio France - Paul Nicolai

Un vote blanc éliminatoire

Impossible de franchir le cap de l'élection dans ces conditions. Et la réciproque est vraie pour les candidats socialistes. Sur Bayonne 3, Henri Etcheto et Florence Dupreuilh (PS) ratent leur réélection pour 29 voix. Or, on a compté 376 bulletins blancs (6,40%) qui auraient largement suffit à les faire élire. Scénario similaire à Bayonne 2 pour Christophe Martin et Juliette Brocard, battus de 88 voix. 343 votants (6,24%) ont choisi de voter blanc plutôt que de les faire élire. 

Et on ne peut pas accuser l'abstention. Toutes les formations politiques en souffrent, sans exception. En six ans, Forces 64 perd 21.000 voix, la gauche départementale 19.000 voix, et EH Bai plus de 2.000 voix. Seule exception à cette règle : Europe Ecologie Les Verts à Biarritz qui cartonne et rassemble largement au-delà des voix de gauche. 

EH Bai a pris la place de la gauche traditionnelle en Pays Basque intérieur
EH Bai a pris la place de la gauche traditionnelle en Pays Basque intérieur © Radio France - Stéphane Garcia
Choix de la station

À venir dansDanssecondess