Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Après les Européennes : comment la gauche d'Occitanie envisage sa reconstruction

-
Par , , France Bleu Occitanie

VIDÉO - Au lendemain des élections européennes, un constat saute aux yeux : le cumul des résultats des principales listes de gauche atteint 33% des suffrages en Occitanie. Largement plus que le RN ou LREM. Et maintenant, ils font quoi à gauche ?

L'union de la gauche n'a pas marché avant les Européennes. Carole Delga veut encore y croire, les Verts précisent que l'hégémonie du PS c'est fini.
L'union de la gauche n'a pas marché avant les Européennes. Carole Delga veut encore y croire, les Verts précisent que l'hégémonie du PS c'est fini. © Radio France - Stéphanie Mora

Toulouse, France

Carole Delga, la présidente socialiste de la région Occitanie refuse de signer "l'acte de décès de qui que ce soit". Au contraire, l'élue de Martres-Tolosane, en Haute-Garonne, qui réagissait aux résultats des élections européennes, ce lundi matin, sur France Bleu Occitanie, souligne l'intérêt des électeurs qu'elle constate au vu des bons chiffres de participation à ces élections européennes. "Les Français ont envie de plus d'Europe", dit-elle. "Nous devons savoir nous réinventer dans partis de gauche, nous devons avoir une gauche réformiste, progressiste et écologiste".

"L'union doit se faire sur un projet" assure la présidente socialiste de la région Occitanie

J'ai mené l'union de la gauche. Depuis trois ans, nous sommes tous ensemble et cela fonctionne. On se parle et on agit. La rentrée la moins chère de France, c'est en Occitanie. Au niveau national, on doit s'inspirer de cette gauche d'Occitanie - Carole Delga

"Non, la gauche n'est pas morte, à condition de savoir la réformer" : c'est le message clair lancé par Carole Delga au lendemain des élections européennes qui voient le Rassemblement National arriver en tête dans cinq départements sur huit sur le territoire midi-pyrénéen.

"Je suis surprise de toute cette soudaine amitié que l'on nous porte" répond la Toulousaine Christine Arrighi, présente sur la liste EELV

Evidemment, les bons résultats de la liste Europe Ecologie les Verts arrivée troisième derrière le Rassemblement National et La République en Marche avec 13,4% ne laissent personne indifférent

L'union doit en premier se faire sur des valeurs avant de se faire sur un nom - Carole Delga

"Je suis surprise de toute cette soudaine amitié que l'on nous porte", répond la Toulousaine Christine Arrighi, membre EELV qui figurait en 50ème position sur la liste présentée aux Européennes. "Nous avons défendu un projet européen, écologiste, social. A ce titre-là, nous sommes ravis d'avoir beaucoup d'élus européens dans tous les pays d'Europe sur le projet de l'écologie politique"

Du côté de la France Insoumise, qui obtient 6.3% des suffrages (très loin des de Jean-Luc Mélenchon à la dernière présidentielle), c'est la douche froide. Manuel Bompard est l'un des cinq députés européens élus en Occitanie

Il milite pour une Europe de la coopération avec des actes concrets pour lutter face à l'urgence climatique et il se dit "prêt à travailler avec toutes celles et tous ceux qui veulent mettre en place des politiques pour la transition écologique, pour la lutte contre le dumping social ou encore contre la fraude et l'évasion sociale, avec toutes celles et ceux qui resteront fidèles à ces engagements".

Il faut reconstruire le lien entre ce qu'on appelle la gauche et les revendications et les aspirations populaires et les mouvements sociaux qui traversent le pays nous offre l'opportunité de reconstruire ce lien-là - Manuel Bompard, député européen France Insoumise

"C'est un résultat qui n'est pas à la hauteur des efforts qu'on a mis dans cette campagne" regrette le député européen toulousain, Manuel Bompard, tête de liste France Insoumise