Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Après son refus de rembourser le Parlement européen, Marine Le Pen verra son salaire ponctionné chaque mois

-
Par , France Bleu

Le parlement européen va procéder à des retenues sur le salaire de Marine Le Pen, après son refus de rembourser les sommes reçues par des assistants parlementaires qui auraient en réalité travaillé pour le Front national. Le Parlement pourrait récupérer plus de 8.000 euros par mois.

Marine Le Pen va voir son salaire de députée européenne amputé de moitié.
Marine Le Pen va voir son salaire de députée européenne amputé de moitié. © AFP - Frederick Florin

Le Parlement européen va déclencher les retenues sur le salaire de Marine Le Pen à partir de mi-février, pour procéder au recouvrement de sommes liées à l'emploi d'une assistante parlementaire jugées indues, indique ce mercredi une source parlementaire à Bruxelles. La présidente du Front national est mise en cause dans l'affaire des assistants parlementaires du Front national. Ces derniers ont-ils touché des salaires auxquels ils n'avaient pas droit au Parlement européen à Strasbourg ? Des juges d'instruction parisiens enquêtent sur ces soupçons, puisqu'une information judiciaire pour abus de confiance et recel, escroqueries en bande organisée, faux et usage de faux et travail dissimulé, a été ouverte le 15 décembre dernier.

Un salaire d'assistant parlementaire au service du seul parti ?

Mardi soir, la candidate du Front national (FN) à la présidentielle française a rejeté la demande de recouvrement portant sur environ 298.400 euros, à quelques heures de son échéance fixée au 31 janvier. Le Parlement européen, qui s'appuie sur une enquête de l'Olaf, l'organisme antifraude de l'UE, considère que le salaire de Catherine Griset, embauchée comme assistante parlementaire pour le mandat de Marine Le Pen entre 2010 et 2016, n'était pas justifié, car elle aurait travaillé uniquement pour le Front national au siège du parti, à Nanterre. Pour le recouvrement des sommes réclamées, le Parlement effectue une retenue de 50% du salaire, 100% des indemnités de frais généraux et 50% des indemnités journalières.

Le Parlement pourrait récupérer plus de 8.000 euros par mois

Au total, le Parlement pourrait recouvrer plus de 8.000 euros par mois. La source souligne qu'il ne s'agit pas de "sanction" mais d'un remboursement, ajoutant que la procédure a été suivie à la lettre dans le dossier. Marine Le Pen ou ses représentants ont eu "de nombreuses occasions" de s'expliquer, selon elle. Les salaires des eurodéputés étant payés le 15 du mois, l'amputation de moitié de la paye de Marine Le Pen devrait commencer mi-février.

Marine Le Pen dénonce un "combat politique"

"Ce combat mené contre nous par le Parlement européen est un combat politique", a dénoncé Marine Le Pen, lors de l'émission Questions d'Info (LCP-AFP-Le Monde-France Info). Catherine Griset "a tout démontré, qu'elle était logée chez un autre assistant parlementaire, qu'elle badgeait, qu'elle s'était enregistrée auprès du fisc, elle a démontré l'intégralité de cela. Elle était aussi à Bruxelles, elle était aussi en France quand je le décidais, car c'est moi qui décide où mener le combat contre l'Union européenne", a ajouté la candidate à la présidentielle.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess